Avec leur jeu vidéo, ces étudiants de l'UCO Laval sont en finale d'un concours national

Mayenne

23 septembre 2022 à 18h36 - Modifié : 23 septembre 2022 à 18h37 par Alexis Vellayoudom

Blanche, Clara, Steven, Tom et Yvain ont créé ce jeu vidéo en 48h. Ils sont désormais finalistes de la Game Cup, un concours national qui pourrait les aider à se lancer en indépendant.

nina & Yuri Game Cup_22 09 22_AVC
Leur jeu Nina et Yuri a été créé en 48h
Crédit: Alexis Vellayoudom

Nous les avions rencontrés, il y a 1 an. À cette époque, l'équipe Cup of Team, composée de Blanche, Clara, Steven, Tom et Yvain, participait à l'Emotional Game Jam de l'Université Catholique de l'Ouest à Laval. Un concours qui consistait à fabriquer un jeu vidéo de A à Z en 48h sur plusieurs thèmes, "la première année où on a participé, on était partie sur des choses complexes, on voulait faire plusieurs niveaux. L'année dernière, on s'est dit que notre jeu devait être efficace quitte à être court", se souvient Steven.  

 

Clara explique l'univers et la mécanique du jeu
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Et c'est chose faite puisque Nina et Yuri sort de l'imaginaire de ces cinq étudiants pour prendre vie sur nos écrans. "L'univers, c'est un théâtre en carton donc l'inspiration des petits marionnettes qu'on déplace dans des univers fait à la main. Yuri a été enlevé et Nina doit le retrouver en passant dans trois niveaux", décrit Clara. Et le travail paye puisque Cup of Team remportera la Gam Jam. 

 

Un concours national et des perspectives professionnelles

 

Le jeu est laissé pendant un temps sur un disque externe. Ces cinq étudiants poursuivent leur cursus normalement en Licence Info-Com jeux vidéo et médias interactifs de l'UCO Laval. C'est finalement sous l'impulsion d'une professeur en juin que l'équipe ressort sa démo et la présente à la Game Cup, un concours national, organisé par La Banque Postale et Kiss Kiss Bank Bank, qui récompense des jeux vidéo indépendants et leurs créateurs. Ces étudiants de 20 à 22 ans déposent un dossier technique et financier.

Coup de théâtre sur la centaine de dossiers déposés, Nina et Yuri est retenu dans les 4 finalistes de la catégorie Newbie par un jury composé de professionnels, comme une narrative designer, une productrice, un directeur artistique ou encore le directeur du Cnam-Enjmin, l'école nationale du jeu et des médias interactifs numériques, basée à Angoulême. "D'être déjà dans les 4 finalistes, ça veut qu'on a déjà les professionnels qui ont vu le jeu et qui l'ont apprécié. C'est forcément positif par rapport au futur", se félicite Tom, le game designer. 

 

Grâce à cette reconnaissance, l'équipe envisage se lancer en indépendant
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Le gagnant remportera 25 000 € et le deuxième 7 000 € pour lancer son projet, "l'idée, c'est d'aider une équipe indépendante à lancer un projet de jeu ou pérenniser un projet en cours. On participe pour essayer de faire financer Nina et Yuri et de pouvoir créer un jeu complet à la fin", explique Clara. C'est désormais au public de voter jusqu'au 25 septembre directement sur le site de la Game Cup. "Ça nous est un peu tombé dessus parce qu'à la base, on venait à l'improviste. On faisait le concours pour le fun et le plaisir, mais du coup, une fois que les choses ont commencé à se concrétiser, on sait dit que ce serait peut-être bien de créer une entreprise si jamais on venait à gagner ou alors de réfléchir à lancer notre micro-entreprise ou se faire éditer donc ça nous donne des perspectives professionnelles, c'est assez chouette", confie Blanche. 

 

De la 2D et de la 3D dans le même jeu

 

Grossièrement, la mécanique du jeu permet de switcher entre la 2D, comme un Super Mario Bros, et la 3D comme The Legend of Zelda. "La mécanique principale du jeu, c'est que ce personnage agit sur deux plans. Il peut agir sur la 2D ce qui lui permet de marcher sur des surfaces qui ont un aspect solide quand on regarde sur le côté, mais qui en réalité lorsqu'on passe en 3D sont complètement plates, comme des simples planches de cartons. Et cet avantage, ça va lui permettre de monter sur des surfaces que l'on ne pourrait pas atteindre en 3D parce qu'elles sont beaucoup trop fines, mais qui en 2D sont efficaces. En revanche, en 2D, le personnage ne peut pas se déplacer dans la profondeur du décor", ajoute le programmateur du jeu.

Le jeu dure 10 min et emmène le personnage dans trois univers, la Russie, l'époque médiéval et un décor anglais. Les cinq étudiants découvriront les résultats la semaine prochaine et comme leurs personnages, ils monteront sur la scène d'Angoulême pour présenter Nina et Yuri. 

 

2D Nina et Yuri_22 09 22_AVC
Le monde en 2D dans Nina et Yuri
Crédit: Alexis Vellayoudom
3D Nina et Yuri
Le monde en 3D dans Nina et Yuri
Crédit: Alexis Vellayoudom