Maine et Loire

La Maison de Santé de Châteauneuf-sur-Sarthe complète l’offre médicale de la CCVHA

03 mai 2019 à 17h40 Par Alexis Vellayoudom
Des élus et des praticiens lors de l'inauguration
Crédit photo : CCVHA

La Communauté de Communes des Vallées des Haut-Anjou a inauguré le week-end dernier la Maison de Santé de Châteauneuf-sur-Sarthe. Désormais, le territoire dispose de 6 pôles santé dont un privé.

Permettre aux habitants l’accès aux soins primaires, c’est la fonction première de la Maison de Santé de Châteauneuf-sur-Sarthe, « c’est une structure neuve de 565 m² avec 11 bureaux de professionnels de santé dont deux cabinets infirmiers. Il y a également un bureau d’urgence et une salle de convivialité », raconte Marie-Ange Fouchereau, vice-présidente de la CCVHA.

Résultat d’un financement collectif à hauteur de 1,6 million d’euros dont des subventions de l’Etat, de la région et un reste à charge d’un million d’euro pour la Communauté de Communes des Vallées du Haut-Anjou. Elle complète le maillage de la CCVHA qui dispose aujourd’hui de 6 pôles santé dont un privé, à Champigné.

Au bénéfice de l'attractivité du territoire

 

Au total 14 professionnels sont installés dans la maison de Santé, « un nouveau médecin est arrivé. Il y a 4 médecins au sein de la maison de Santé », poursuit Marie-Ange Fouchereau. Présents sur place plusieurs des infirmiers, deux orthophonistes et un ostéopathe. La CCVHA développe également les interventions de professionnels extérieurs, notamment un cardiologue du Centre Hospitalier du Haut-Anjou.

Pour la maire des Hauts d’Anjou, Maryline Lézé, cette nouvelle structure profite aussi à l’attractivité du territoire, « on sait que la santé fait partie des services attendus lorsque des personnes veulent s’installer ».

 

« Dédiaboliser l’installation en milieu rural »

 

La CCVHA travaille aussi sur l’attraction des jeunes médecins. Une réflexion est portée sur les stages des universitaires et d’internes sur les différents pôles santé du territoire, « les étudiants en médecine doivent voir qu’il y a un intérêt à travailler dans le milieu rural. Grâce à ces maisons de santé et ces pôles santé, on dédiabolise l’image de l’isolement », explique la vice-présidente en charge de l’action sociale.

 

Un projet santé en cours de réflexion à Miré

 

À Miré, une communauté de santé est historiquement présente. La CCVHA réfléchit donc à un projet d’antenne du pôle santé de Châteauneuf-sur-Sarthe, « il y a un projet qui est finalisé. Le Conseil municipal a validé la demande d’aide à la communauté de communes pour travailler sur ce projet. On est au début des réflexions, mais c’est une priorité. On veut conforter l’offre médicale à Miré et assurer sa pérennité », nous confie Marie-Ange Fouchereau.

Le maillage territorial sur la santé reste donc évolutif.