Maine et Loire

Segré-en-Anjou-Bleu. Les GDON se rassemblent pour combattre les organismes nuisibles

17 janvier 2020 à 09h30 Par Alexis Vellayoudom
Un nouveau bureau a été élu avec les 13 GDON historiques représentés
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Les 14 Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles ont fusionné. Ils coopéreront sur les problématiques du ragondin, des frelons et des plantes nocives.

Commune nouvelle oblige, les 14 GDON des communes historiques étaient dans l’obligation légale de fusionner. Les quelques 100 membres formeront désormais le Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles de Segré-en-Anjou-Bleu. À leur tête, une femme, la seule du bureau, Lucienne Thomain.

Écouter le podcast

Les anciens présidents sont conservés et continueront d’animer les actions sur leurs communes. Ils vont pouvoir coopérer sur les problématiques du territoire, « il y aura un effet dynamique de groupe, ça permettre d’être plus de monde lors d’une lutte. Et après, il y a des communes qui faisaient moins d’actions, il faudra s’en doute aller dans des zones où il n’y avait pas de piégeages », explique Christian Perrois, 1er vice-président du GDON.

 

Les ragondins, les frelons ou encore les plantes nocives comme problématiques

 

Le nouveau GDON va s’atteler à lutter contre les problématiques du territoire notamment les frelons, « l’idéal, c’est de capturer au printemps les nids primaires. Ce frelon a le problème d’attaquer nos abeilles domestiques et ça agit sur les pollinisateurs », raconte Christian Perrois, agriculteur à la Ferrière-de-Flée. Parmi les autres espèces, les pigeons, les corneilles ou les choucas des tours qui « détruisent les cultures ». D’ailleurs, la lutte contre les choucas des tours est difficile, car l’espèce est protégée.

Écouter le podcast

 

Des espèces porteuses de maladies tout comme les ragondins, dont la population croît. Le GDON est d’ailleurs à la recherche de nouveaux bénévoles. Vous pouvez prendre contact à jpl.thomain@sfr.fr.