Maine et Loire

Segré-en-Anjou Bleu, Pouancé... 8 nouvelles communes concernées par le port du masque en Maine-et-Loire

09 octobre 2020 à 13h06 Par Coralie Juret
Crédit photo : Santé Publique France

Le préfet l'a enfin annoncé officiellement : il rend obligatoire le port du masque dans l'espace public de 8 communes supplémentaires en Maine et Loire, soit 26 au total.

L’information vient finalement d'être officialisée : le port du masque devient bien obligatoire à partir de demain 0h00 sur la commune déléguée de Pouancé et dans les communes nouvelles de Segré-en-Anjou Bleu et Le Lion d’Angers (dont la commune déléguée d'Andigné).

L’obligation concerne les habitants de plus de 11 ans dans huit nouvelles communes au total, jusqu’au 24 octobre inclus : à Morannes sur Sarthe-Daumeray, Tiercé, la Séguinière, Saint Florent le Vieil et Chalonnes sur Loire, en plus des trois communes de l’Anjou Bleu.

La tendance est à la baisse en revanche à Beaucouzé et au May sur Evre où l’obligation est levée, mais elle reste en vigueur dans 18 autres communes dont Saint Clément de la Place, Angers et son agglomération, Cholet et Saumur. 

Les personnes circulant en voiture, moto et scooter sont exemptées de masque, les autres encourent une amende de 135€.

Cafouillage dans la communication

Dans un premier communiqué rapidement annulé hier soir, la préfecture annonçait déjà le port du masque dans l'espace public de ces 8 nouvelles communes, puis rétropédalait en indiquant attendre "des données consolidées". Le communiqué final cite les mêmes chiffres en date de ce mercredi 7 octobre, sans modification dans les villes concernées.

Sur cette proposition du préfet concernant sa seule commune déléguée de Pouancé, Ombrée d’Anjou avait validé hier en bureau municipal "compte tenu de la circulation du virus sur le territoire", nous a indiqué le maire Pierrick Esnault. Le bureau municipal de Segré-en-Anjou Bleu ne s'y est "pas opposé" non plus, selon la maire Geneviève Coquereau sa commune semble "parmi les moins touchées" même si elle "dépasse le seuil d'alerte" de 50 cas pour 100.000 habitants.