Maine et Loire

Segré. Le Ministre de l'Education prend le pouls de ses réformes

24 septembre 2019 à 12h16 Par Coralie Juret
Jean-Michel Blanquer a assisté à deux enseignements de spécialité hier au lycée Blaise Pascal de Segré.
Crédit photo : CJ

Jean-Michel Blanquer passait la journée en Maine-et-Loire hier. Des visites de terrain sur le thème de l'école rurale, à Chaudefonds-sur-Layon, du décrochage scolaire à Angers... et de la réforme du lycée à Segré.

Le Ministre Jean-Michel Blanquer a déjeuné au lycée Blaise Pascal hier midi. Il a assuré le SAV de sa réforme auprès de deux classes d'enseignements de spécialité, la nouveauté de cette rentrée pour les 2nde et 1e générales. C'est une manière pour les élèves de "préparer ce qui les fait réussir après", a assuré le Ministre venu prendre la température. Il a pris le temps de répondre, parfois longuement à des lycéens dans le flou ou inquiets.

Au programme de cette visite également, l'installation d'une Gestion des ressources humaines de proximité. En Maine-et-Loire, 20 conseillers RH de proximité vont faire le lien entre les équipes et le Rectorat.

Écouter le reportage

Une quinzaine d’enseignants du premier degré manifestait par ailleurs à l’occasion de la venue du Ministre à Segré, avec le soutien du Snuipp, du CNT et de Solidaires, pour demander le bilan de la scolarisation des élèves obligatoire dès 3 ans désormais. C’est une « dégradation des conditions de travail » et d’accueil en maternelle selon eux. Dans leur viseur aussi, les évaluations nationales en primaire, « une attaque à [leur] liberté pédagogique », et Parcoursup, cet « algorithme qui décide de l’orientation » des bacheliers.

Photos