Angers SCO : Que de regrets pour les Angevins à Ajaccio

ActualitésMaine et LoireSports

28 décembre 2022 à 16h53 - Modifié : 28 décembre 2022 à 17h22 par Clément Lemaître

Malgré une belle prestation d'ensemble, marquée par de très nombreuses occasions manquées, Angers s'est incliné mercredi après-midi à Ajaccio (0-1). Le SCO reste dernier et enchaîne une huitième défaite en L1.

Adrien Hunou (Angers SCO)
Adrien Hunou (Angers SCO)
Crédit: Adrien Hunou (Angers SCO)

Le contenu était différent mais le résultat final reste le même. Malgré sa belle prestation à Ajaccio ce mercredi, pour la reprise de la Ligue 1 après une trêve internationale d'un mois et demi, Angers s'est incliné (0-1) et concède une huitième défaite de suite. Les SCOïstes réalisent une très mauvaise opération au classement : toujours bons derniers de L1 (8 points), ils voient l'ACA, concurrent direct pour le maintien, grimper à la quatorzième place (ndlr : à sept points des Angevins). "Il y a eu beaucoup plus d'envie et de détermination qu'avant la trêve", a cependant souligné Cédric Hountondji au micro de Prime Vidéo après le coup de sifflet final.

But refusé et le poteau pour Hunou

Pour la première d'Abdel Bouhazama sur le banc de l'équipe première du SCO, ses joueurs ont multiplié les occasions mais sont tombés sur un Benjamin Leroy des grands jours. Si le but d'Adrien Hunou a été justement invalidé pour un hors jeu d'Amine Salama au départ de l'action (7e), l'ancien Rennais a vu son tir repoussé par le poteau après une sortie express du gardien ajaccien (18e). Dans le premier acte, Farid El-Melali, qui a rendu une copie de très belle facture au Stade François-Coty, a également manqué sa reprise alors qu'il était bien positionné aux six mètres (10e).

Après l'ouverture du score sur penalty des Ajacciens, par l'intermédiaire de Youcef Belaïli à la suite d'une faute de Paul Bernardoni (40e), les Angevins, maintenus en vie après avoir vu le ciseau retourné de Mounaïm El Idrissy passer juste à côté avant la pause, ont été tout proches d'égaliser en deuxième mi-temps. Si Benjamin Leroy a stoppé la tentative d'Abdallah Sima (52e), Adrien Hunou a manqué de justesse une minute plus tard aux six mètres alors qu'il était tout seul face au gardien corse.

Le show Benjamin Leroy s'est poursuivi à la 56e avec une parade sur un missile d'Amine Salama en dehors de la surface puis à trois minutes de la fin du temps reglémentaire sur une tête d'Abdallah Sima. Sada Thioub, seul face au but, a suivi mais s'est précipité en envoyant le ballon dans les tribunes.

Le SCO version Abdel Bouhazama, mis sous pression par Saïd Chabane avant le match, a montré de belles choses à quatre jours de la réception de Lorient. Mais il devra se montrer plus efficace pour ne pas se laisser distancer trop rapidement dans l'opération maintien