Stade lavallois. Laval et Saint-Etienne dos à dos après une belle rencontre

MayenneSports

Le Stade lavallois a réalisé l'une de ses meilleures prestations de la saison face à l'AS Saint-Etienne et il n'aura manqué que la réussite pour faire plier les Verts (0-0).

13 janvier 2024 à 17h08 - Modifié : 13 janvier 2024 à 17h39 par Cyprien Legeay

Antonin Bobichon au duel avec Yvan Maçon.
Antonin Bobichon au duel avec Yvan Maçon.
Crédit : Nicolas Geslin/Oxygène Radio

Le Stade lavallois pourrait presque nourrir quelques regrets de son déplacement dans le Forez. Au terme d'une partie, plaisante, les deux formations se sont partagées les points (0-0).

Dans un chaudron bouillant malgré une tribune fermée, le Stade lavallois a certainement réalisé l'une de ses meilleures première mi-temps de la saison. Appliqués des deux côtés du terrain, les Tango ont buté sur un Gautier Larsonneur en grande forme pour les empêcher de prendre les devants. Sur deux débordements d'Amin Cherni, le portier des Verts repoussaient les tentatives de Junior Kadile (12') et de Malik Tchokounté, dont la reprise de volée était pourtant déviée (27').

Mais la plus grosse occasion était à mettre au crédit d'Amin Cherni, intenable sur son côté gauche. Le latéral héritait d'un corner mal renvoyé et armait une demi-volée du gauche qui prenait le chemin des filets jusqu'à ce que Mathieu Cafaro repousse sur sa ligne (44'). Entre temps, Mamadou Samassa avaient également fait deux belles parades sur des frappes stéphanoises venues de loin (35'38').

 

LIRE AUSSI. Les notes des Tango après le nul à Saint-Etienne

 

À la pause, le Stade lavallois avait eu les plus grosses occasions et ce sera la même chose dans le deuxième acte. Si Mamadou Samassa a été mis à contribution sur une frappe lourde (56'), ce sont les Tango qui auraient du faire la course en tête. Malheureusement, la réussite et l'efficacité du début de saison ne sont plus la même. Malik Tchokounté manquait une reprise du pied gauche à quelques mètres du but (57') tandis qu'Amin Cherni voyait son balon passer à quelques millimètres du poteau de Gautier Larsonneur (72').  

Si dans le jeu ça ne passait pas, Laval s'essayait sur corner mais la tête de Yasser Baldé fuyait le cadre (76'). L'entrée en jeu de Pablo Pagis ne changeait rien et le Stade lavallois ramenait un bon point après une belle rencontre (0-0).