Stade lavallois. Pagis, Elisor, départs... Olivier Frapolli s'exprime sur le mercato

MayenneSports

En plein mercato d'hiver, le Stade lavallois cherche à se renforcer avec l'arrivée d'un joueur offensif... Des pistes Pablo Pagis à celle menant à Elisor, le technicien tango fait le point.

5 janvier 2024 à 12h08 - Modifié : 5 janvier 2024 à 13h10 par Cyprien Legeay

Pablo Pagis plaît à Olivier Frapolli.
Pablo Pagis plaît à Olivier Frapolli.
Crédit : FC Lorient

Ce n'est pas un secret dans ce mercato, le Stade lavallois cherche à se renforcer en attaque. Plusieurs noms ont été couchés sur une liste mais l'un d'eux ressort tout en haut : Pablo Pagis. Le joueur de Lorient (21 ans) est un profil largement apprécié par Olivier Frapolli. "Nous sommes à la recherche d'un renfort offensif et ça avance bien, avoue le technicien mayennais. Pablo Pagis est un joueur qui nous intéresse, je ne peux pas tout divulguer mais c'est un profil qui nous intéresse."

Sans vouloir en dire trop, l'entraîneur du Stade lavallois en lâche un peu plus. "Pablo Pagis est un joueur qui présente de nombreux avantages, c'est un profil qu'on a pas, un joueur d'interligne, un neuf et demi. Il peut aussi jouer sur les côtés, il peut jouer dans l'axe, il a une qualité technique intéressante et peut faire penser à Julien (Maggiotti) dans la créativité."

Le joueur, qui serait prêté par le FC Lorient présente en plus l'avantage de bien conaître ce championnat puisqu'il était prêté à Nîmes la saison dernière. "Il a joué avec Malik (Tchokounté) et Thibaut (Vargas) donc il coche pas mal de case, indique Olivier Frapolli. Il connaît aussi le Stade lavallois donc ça fait pas mal de choses positives. Maintenant, il y a des discussions et d'autres clubs sont dessus. On devrait être fixé d'ici lundi."

 

Simon Elisor pas dans les plans

 

Arrivé l'année dernière à la même période, Simon Elisor avait été une véritable révélation sur la deuxième partie de saison. Mais le joueur a pris une autre dimension à Metz. Laval a-t-il pensé à son profil ? "Oui, mais non parce qu'il n'est pas dans nos moyens, assume l'entraîneur tango. Aujourd'hui, il n'est pas sur le marché. Nous avons évoqué son nom mais aujourd'hui, ce n'est pas à l'ordre du jour qu'il soit prêté par son club, ce n'est pas d'actualité."

Dans le sens des départs, les dirigeants ne s'attendent pas à des mouvements. "Sauf si un joueur le demande ou si un de nos joueurs est sollicité", dit logiquement Olivier Frapolli qui a remercié Kévin Tapoko pour son passage au club.