CH Laval : "ça fait des mois qu'on est à plus de 90 % d'occupation des lits"

Covid-19 Mayenne 

9 avril 2021 à 17h41 - Modifié : 9 avril 2021 à 18h05 par Alexis Vellayoudom

Actuellement, 18 personnes sont hospitalisées et 6 personnes en réanimation. Le Dr Yassine appelle les personnes vaccinées à ne pas se relâcher.

OXYGENE RADIO

"On est en tension constante" a souligné André-Gwenaël Pors, le directeur du CH Laval. Ce vendredi 9 avril, il dénombre 18 personnes hospitalisées dont 6 en réanimation. Pour le moment, le service tient. Le variant anglais représente aujourd'hui 80 % des contaminations en Mayenne.

Le département de la Mayenne a répondu aux directives de l'Agence régionale de santé, à savoir déprogrammer 20 % des opérations sur les trois centres hospitaliers et la polyclinique, "on a réduit une salle du bloc opératoire et le nombre de lits disponibles en hôpital de semaine a baissé", précise le directeur du CH Laval. Du côté de la réanimation, le CH a ajouté deux lits aujourd'hui, passant de 14 à 16 lits.


Un personnel qui manque


Aujourd'hui, 16 postes d'infirmiers sont vacants, "on recherche tous les jours". Le taux d'abstention est en augmentation, 9,7 % contre 7,8 % juste avant la crise, surtout en médecine. Le personnel est fatigué, en témoigne le débrayage d'une vingtaine d'agents du service hôpital de semaine à 14h, transformé en médecine polyvalente et dont les congés n'ont pas été acceptés en raison des difficultés de planning, "c'est une grève contre la covid. On est tous fatigué, on a tous dû nous réorganiser dans nos vies professionnelles et personnelles, mais leur sentiment est compréhensible", justifie André-Gwénaël Pors.

Un an après, le Dr Yassine fait le constat, "c'est une année épuisante, ça fait des mois et des mois qu'on est à plus de 90 % d'occupation des lits".



La vaccination continue


Chez le personnel, 44 % sont vaccinés à la date du 2 avril, "c'est beaucoup, mais pas suffisant. C'est dû à un approvisionnement variable, des cas positifs et cas contacts ces deux derniers mois donc ils n'ont pas pu se faire vacciner". Chez les plus de 45 ans, 57 % sont vaccinés, plus de 70 % chez les médecins.

Dans les EHPAD du centre hospitalier, 90 % des résidents sont vaccinés, mais le Dr Yassine prévient, "on constate un relâchement chez les personnes vaccinées avec la première dose. Ce n'est pas parce qu'on est vacciné qu'il faut arrêter les gestes barrières". Le centre hospitalier de Laval appelle les Mayennais à une vigilance extrême.