Château-Gontier. Les jeunes peuvent venir se confier à une psychologue

Mayenne 

Depuis le 12 mai, une psychologue accueille les jeunes chaque mercredi pour les écouter et échanger. La permanence est mise en place par la Maison des Adolescents.

Psychologue Chiot Perma
Inda Chesnay tiendra une permanence tous les mercredis après-midi
Crédit: Alexis Vellayoudom

27 mai 2021 à 8h09 par Alexis Vellayoudom

C'était un service manquant après la fermeture du centre de pédopsychiatrie. Depuis le mercredi 12 mai, le CIAS du Pays de Château-Gontier et la Maison des adolescents de la Mayenne propose une permanence tous les mercredis après-midi dans un local de la rue Boulet-Lacroix.


Inda Chesnay revient sur l'importance pour les jeunes de formuler leurs préoccupations
Crédit: Alexis Vellayoudom

Inda Chesnay, une psychologue de 38 ans, accueillera les jeunes de 11 à 21 ans de 14h à 17h30. Les jeunes pourront se confier et échanger. L'objectif, c'est d'aborder les problématiques immédiates avant que la situation s'aggrave, "ce qui s'entend le plus souvent, c'est la question du mal-être dans la relation à l'autre. L'autre familiale, scolaire. Les demandes sur tout ce qu'un adolescent peut traverser, les choix de vie, les relations amoureuses", explique Inda Chesnay.

Des problématiques que la crise sanitaire et l'isolement n'ont pas arrangé. D'après Inda Chesnay, il y a une forte demande : "on a tous eu affaire à l'impératif de devoir rester plus à la maison ce qui participe à une fragilisation dans la construction identitaire et dans son lien social".

Inda Chesnay explique l'impact de la crise sanitaire
Crédit: Alexis Vellayoudom

Des interrogations qui lorsqu'elles ne sont pas formulées peuvent avoir un impact sur la santé du jeune, "ça se présente soit sous des questionnements du côté de la pensée ou des manifestations physiques [...] dans des cas extrêmes, on peut aller jusqu'à des crises de panique", précise Inda Chesnay.


Des rendez-vous avec ou sans les parents


L'année dernière, la Maison des adolescents de la Mayenne a accueilli 600 jeunes. 20 % d'entre eux ont été orienté vers des services de soins. Des jeunes qui dans la plupart des cas sont accompagnés de leurs parents, "ils sont environ 68 %", explique Sébastien Blin, directeur de la Maison des adolescents. C'est bien sûr à la demande du jeune.

L'installation de la permanence a été possible grâce à l'Agence régionale de Santé qui a investi 10 000 euros. Informations sur MDA53.fr.