Château-Gontier. Un documentaire met en avant le rôle des femmes pendant la Guerre d'indépendance de l'Algérie

Mayenne 

28 février 2022 à 17h32 par Alexis Vellayoudom

À l'occasion du 60ème anniversaire de l'indépendance de l'Algérie, le Carré, Atmosphères 53, Lecture en tête et le cinéma Le Palace ont programmé plusieurs animation sur le sujet.

Illustration cinéma_28 02 22_Photology75
Image d'illustration
Crédit: Photology75

C'est une autre manière de lever le tabou. Pour le 60ème anniversaire de la guerre d'indépendance d'Algérie, le Carré de Château-Gontier, Atmosphères 53, Lecture en tête et le cinéma Le Palace proposent une programmation culturelle, "c'est un énorme tabou qu'il est grand temps de libérer", justifie Audrey Bénesse d'Atmosphères 53. 

 

Un documentaire pour lever le tabou

 

Après un échange littéraire entre deux écrivains algériens et deux spectacles de la Compagnie Nova sur la vision de l'Algérie par 7 générations, c'est un film qui est proposé ce mardi à 20h30 au cinéma Le Palace. "Résistantes - Tes cheveux démêlés cachent une guerre de sept ans" a été réalisé par Fatima Sissani. Dans ce documentaire, réalisé avec des images d'archives, trois ex-combattantes du FLN reviennent pour la première fois sur ce qui leur est arrivé.

 

 

Un documentaire sur trois ex-combattantes du FLN
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

"Elles racontent quand elles étaient jeunes filles, la période de la colonisation. La différence de traitement entre les Français et les Algériens, leur place de femmes et leur combat pour l'indépendance. Elles ont été torturées, placées en hôpital psychiatrique, en prison et elles portent encore ces stigmates. Ce combat, on le voit dans leurs yeux, il est encore hyper vif, elles sentent que c'est pas encore gagné. C'est extrêmement fort et émouvant", explique Audrey Bénesse, la directrice artistique d'Atmosphères 53. 

 

Le rôle des femmes dans la guerre


Aujourd'hui, ces trois femmes sont toujours vivantes. L'une d'entre elles est devenue psychanalyste, "c'était important de l'avoir pour comprendre le poids du silence et du tabou", raconte Audrey Bénesse, directrice artistique d'Atmosphères 53. Une autre vit encore à Alger où elle est devenue militante féministe, enfin la dernière écrit des livres, "elle témoigne des tortures qu'elle a subies, c'est une militante jusqu'au boutisme". 

 

L'histoire des femmes pendant la Guerre d'indépendance de l'Algérie
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

"On connaît tellement mal, la place qu'ont pu occuper les femmes dans ces combats. Et quelles ont pu avoir un rôle très actif, vraiment être dans l'action. Ce double tableau est intéressant à étudier. Il y a une démarche un peu féministe de la réalisatrice que de vouloir faire témoigner exclusivement des femmes et aussi son équipe de tournage était exclusivement féminine. On voit bien qu'il y a quelque chose de la complicité entre femmes qui se met à l'oeuvre dans ce tournage, et du coup advient une parole qui aurait été peut-être très différente si elles avaient été confrontées à un réalisateur homme", confie Audrey Bénesse. La réalisatrice viendra de Marseille pour assister à cette diffusion et échanger avec les personnes présentes. 


Infos pratiques : 

 

-Infos et réservations sur le site du Carré

-Tarif habituel