Cossé-le-Vivien. Une maison de santé dans l'air du temps pour attirer du personnel médical

Mayenne 

La maison de santé de Cossé-le-Vivien ouvrira en mai. 14 professionnels s'installeront dans ce bâtiment qui fait la part belle aux énergies renouvelables. Un studio pourra accueillir des stagiaires.

Maison de santé Cossé_10 03 21_AVC
La maison de santé accueillera 14 professionnels
Crédit: Alexis Vellayoudom

16 mars 2021 à 16h32 - Modifié : 18 mars 2021 à 7h59 par Alexis Vellayoudom

Trois secteurs, trois maisons santé. Le Pays de Craon termine son maillage avec la maison de santé de Cossé-le-Vivien, rue Jacques Prévert. Le chantier a pris deux mois de retard, mais le bâtiment de 900 m² ouvrira en mai. 14 professionnels s’y installeront, des médecins, des infirmiers, des orthophonistes, des kinésithérapeutes et des podologues.


Un maillage territorial pour attirer des médecins


Cette maison de santé va faciliter la coordination des professionnels, mais aussi l’attractivité du territoire avec la présence d’un studio à l’intérieur du bâtiment, "pour accueillir un interne, des salariés ou des stagiaires. Ils pourront loger ponctuellement en attendant de trouver un logement sur le territoire", décrit Gérard Lecot, vice-président du Pays de Craon en charge des travaux et de l’aménagement. Des consultations avancées du Centre hospitalier du Haut-Anjou seront dispensées en cardiologie, pneumologie et dermatologie.



Gérard Lecot - Maison de santé 1_10 03 21_AVC

En Mayenne, le territoire du Pays de Craon se porte plutôt bien sur l'offre médicale, "on recherche ardemment des kinésithérapeutes pour compléter l'offre de soins", précise le Dr Morin, avant d'ajouter, "on va pouvoir attirer de jeunes médecins venant surtout du CHU d'Angers. En Mayenne, c'est ce qui nous a permis de lutter contre la désertification médicale". D'ailleurs, un jeune médecin prendra ses fonctions le 1er mai.



Une maison de santé dans l'air du temps


Et si les élus et le personnel médical espèrent attirer du monde, c'est aussi grâce au bâtiment qui a été mis au vert avec une chaudière à granulés bois, mais aussi une production d'électricité, "on a mis en place 80 panneaux photovoltaïques en partie supérieure. On a une production de 36 kWh. Cette électricité sera fournie au réseau RDF/GRDF", souligne Gérard Lecot.


Gérard Lecot - Maison de santé 2_10 03 21_AVC

Sur le parking 24 places dont 4 pour les personnes à mobilité réduite. La bâtiment pourrait être annexé d'un EHPAD dans les années à venir. Le projet a coûté 1,9 millions co-financé avec l'Etat et la Région Pays de la Loire.