Covid-19 : la Mayenne dépasse le seuil d'alerte, situation inquiétante chez les plus de 65 ans

Covid-19 Mayenne 

Le taux d'incidence du département a dépassé le seuil d'alerte de 50 cas pour 100 000 habitants. Une augmentation plus importante chez les personnes les plus âgées avec un taux d'incidence qui dépasse les 100 cas. +28 % en une semaine.

OXYGENE RADIO

1er octobre 2021 - Modifié : 1er octobre 2021 par Alexis Vellayoudom

"La situation n'est pas alarmiste, mais elle appelle à la vigilance", c'est ce qu'à expliqué cette après-midi Valérie Jouet, directrice départementale de l'Agence régionale de santé. En Mayenne, depuis plusieurs jours, le taux d'incidence augmente progressivement. Il a récemment dépassé le seuil d'alerte de 50 atteignant 54 cas pour 100 000 habitants. 

 

Un taux d'incidence à plus de 100 chez les plus de 65 ans

 

Le Département est au-dessus des moyennes régionales, le taux de positivité a atteint les 1,6 %. Augmentation encore plus forte chez les plus de 65 ans où le taux d'incidence est à 101,1 et le taux de positivité de 4,3 % contre 2,1 en Région, "en 7 jours, le taux d'incidence a augmenté de 28 % chez les plus de 65 ans", précise Ronan Lhermenier, directeur des services du cabinet de la préfecture. 

Dans le Pays de Craon, le taux d'incidence dépasse même les 300 cas pour 100 000 habitants. Il est aussi important dans les Coëvrons et Laval Agglo, "notamment l'ancien Pays de la Loiron, proche de l'Ille-et-Vilaine où on voit d'ailleurs que les chiffres se rejoignent", précise Valérie Jouet. 

Quelles sont les raisons de cette augmentation ? Selon l'ARS, elle s'explique par le retour des activités de loisirs, "on a des cas dans le cadre de manifestations festives, des repas après les randonnées, des thés dansant, mais aussi les jeux de tables [...] beaucoup ont le sentiment que le pass sanitaire protège et exonère des gestes barrières". Deux clusters ont été relevés dans ce type de loisirs. 

Pour le moment, ces cas n'ont pas d'incidence sur le système de soins et les urgences, mais la Préfecture appelle à la vigilance : "on doit continuer à respecter les gestes barrières au-delà du pass sanitaire. Mettre le masque quand la distanciation ne peut pas être respectée, se nettoyer les mains avec du gel avant la manipulation d'objets". De nouvelles mesures ne sont pas envisagées.

 

Le rappel de la 3ème dose

 

Depuis plusieurs semaines, l'injection de la 3ème dose est possible pour les personnes de plus de 65 ans ou avec comorbidités, vaccinées il y a plus de 6 mois. En Mayenne, moins d'un tiers de ceux éligibles à la 3ème dose ont fait ce rappel. Ce vendredi, la Préfecture organise une réunion avec des parlementaires, des élus d'EPCI et le président du Conseil départemental, "on réfléchira à un dispositif pour inciter les gens d'aller faire cette 3ème dose", explique Ronan Lhermenier. 

En Mayenne, 60 000 personnes de plus de 65 ans sont ou seront concernées par ce rappel avec un vaccin ARN-Messager (Pfizer ou Moderna). Sur le département, 20 000 Mayennais n'ont pas accès à la vaccination, "on doit faciliter le transport, faciliter la prise de rendez-vous". D'autant que l'avenir des centres de vaccination est en question avec de moins en moins de rendez-vous, car de moins en moins de personnes à vacciner, "on réfléchit à une transition de la vaccination des centres vers les pharmacies, les médecins", conclut Valérie Jouet.