Dans le Pays de Craon, le secteur du transport et de la logistique a cherché ses futurs salariés

Mayenne

7 décembre 2022 à 9h12 - Modifié : 7 décembre 2022 à 9h13 par Alexis Vellayoudom

La semaine dernière, le Pays de Craon organisait un Ose ton Job sur les métiers du transport et de la logistique. Un secteur sous tension sur le territoire.

Ose Ton Job Craon_30 11 22_Pays de Craon
Les futurs salariés ont pu s'essayer à un simulateur virtuel
Crédit: Pays de Craon

C'était une troisième édition dédiée aux métiers du transport et de la logistique. Un secteur en tension alors que le Pays de Craon a mis sur pied d'oeuvre ce Ose Ton Job. C'est sur la place du Mûrier que formateurs comme le lycée Léonard de Vince de Mayenne, mais aussi les entreprises Barriau Leclerc, Transport Gillois et les Cars Bleues se sont installés avec l'objectif d'attirer leurs futurs salariés, étudiants, personnes en reconversion ou demande d'emploi; car le secteur en manque éperdument. Estelle Gillois, dirigeante des Transport Gillois à Craon, nous résume la situation : "nous avons des grosses années de départ en retraite donc il faut au fûr et à mesure investir dans la formation, investir dans l'accueil de nouvelles personnes". 

 

Un changement d'état d'esprit... 

 

Les entreprises investissent aussi de plus en plus dans le matériel pour doter les camions d'un meilleur confort. Un formateur de l'entreprise Barriau Leclerc nous fait visiter, "vous avez un frigo. Il a une couchette qu'est très appréciable. Celui-ci a aussi une télé. C'est une mini-chambre où quand vous vous levez, vous pouvez aussi prendre votre poste de conduite".

Fabien Gémi travaille depuis 30 ans chez le transporteur de Quelaines. Le confort, la qualité de vie, la famille sont devenues des choses à prendre en compte pour l'entreprise : "quelques fois, ils ont un peu le souci de manque de famille. Ils ne sont plus chez eux, les enfants etc, donc ils arrêtent ce métier parce qu'ils veulent partir à la journée, c'est plus simple pour eux, mais effectivement ça pose un problème sur les gens qui veulent partir à la semaine". 

 

Reportage sur la place du Mûrier
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

... et une image à redorer

 

L'objectif de ce genre d'événement est aussis de dépoussiérer l'image des transporteurs. C'est ce que s'attèle à faire Marylène Guérin, formatrice à l'AFT, auprès des étudiants et jeunes visiteurs : "les gens ne pensent que aux conducteurs routiers alors certes, c'est un métier important sur lequel on a d'énormes besoins en France et même en Europe, mais ce n'est pas que ça le transport. Il y a aussi les bureaux, les gens, qu'organisent le travail des conducteurs, la mécanique, la réparation et l'entretien des véhicules. Et après, il y a tout le côté logistique qui vont du préparateur de commande au responsable logistique. On parle vraiment de plus de 50 métiers". 

"La difficulté pour un jeu, c'est de se projeter. Là, on leur propose de s'immerger dans le métier par un geste. Ça leur permet eux de mieux appréhender tout simplement", ajoute Valérie Alix, chargé de mission Emploi au Pays de Craon. C'est le rôle que joue le simulateur où se sont essayées plusieurs personnes durant la journée. Au total, une cinquantaine d'intéressés se sont présentés sur l'événement. Les emplois sont à retrouver sur la plateforme du Pays de Craon