Disparition d'une jeune mayennaise : des écouteurs tâchés de sang retrouvés

Mayenne 

9 novembre 2021 à 13h06 par Alexis Vellayoudom

La jeune joggeuse de 17 ans a disparu hier soir dans la forêt de Bellebranche, près de Saint-Brice. 120 gendarmes la recherchent. Des écouteurs avec des traces de sang ont été retrouvés. Aucune piste écartée

Disparition Jeune Fille Hélicoptère Saint-Brice_09 11 21_CJ
Un hélicoptère de la gendarmerie participe aux recherches de la jeune fille
Crédit: Coralie Juret

Les recherches se poursuivent en forêt de Bellebranche ce midi. 120 gendarmes mayennais, angevins et sarthois tentent de retrouver une jeune fille de 17 ans disparue hier soir. Une équipe cynophile, une équipe fluviale et le poste à cheval du Lion d'Angers sont aussi sur place. 

 

La jeune fille est partie faire un jogging


C'est un gros dispositif déployé autour du village sud-mayennais non loin de Sablé sur Sarthe, le secteur est bouclé dans un rayon de 3km, pour permettre aux gendarmes de faire leur travail. Ils cherchent des traces de cette jeune fille de 17 ans partie comme à son habitude faire un jogging vers 16h hier après-midi à Saint-Brice. L'alerte a été donnée à 18h50 par ses parents qui ne la voyaient pas rentrer.

 

Des écouteurs avec des tâches de sang retrouvés

 

Les recherches ont démarré rapidement malgré la nuit avec 20 militaires engagés avant que le dispositif soit renforcé à 50 puis 120 au lever du jour ce matin, "ces efforts sont à l'heure restés en vains", précise la procureure de Laval. Des écouteurs tachés de sang auraient été retrouvés près d'un bois. Selon une source citée par Ouest France, les premiers éléments de l'enquête seraient très inquiétants. 

 

Aucune piste écartée

 

L'enquête a été confiée à la section de recherches d'Angers et la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Château-Gontier-sur-Mayenne, "les premiers éléments recueillis, qui doivent désormais être exploités, ne permettent en l’état d’écarter aucune piste", souligne la procureure. 

Céline Maigné, la procureure de la République de Laval, appelle la population à ne pas circuler dans la zone de recherches, "afin de ne pas perturber les investigations".