Entretien. Crise de l'énergie : davantage de monde s'oriente vers la rénovation énergétique, constate le Gal Sud-Mayenne

Mayenne

15 décembre 2022 à 9h20 par Alexis Vellayoudom

Avec l'augmentation des prix de l'énergie, les propriétaires se tournent vers les plateformes territoriales de rénovation énergétique pour tenter de faire des travaux et des économies.

Illustration radiateur_26 09 21_mblach
Image d'illustration
Crédit: mblach

Faites-vous plus attention à vos factures d'énergie ? Si votre logement est énergivore avec ce froid, vous avez peut-être poussé votre chauffage, mais avec la crise qui touche le secteur de l'énergie vos factures deviennent plus chères. Dans cette période, beaucoup se tourne vers la rénovation énergétique de leur logement. Entretien avec Damien Puel, conseiller France Rénov au Gal Sud-Mayenne.

 

Est-ce qu'avec la crise de l'énergie, qu'on connaît en ce moment, vous avez observé une augmentation des demandes d'aides à la rénovation énergétique ?

 

"La demande reste plus ou moins constante. On a pu constater une augmentation. En un an, j'ai réalisé 1 800 actes, des rendez-vous téléphoniques, en physique ou de l'accompagnement dans les démarches, mais c'est surtout plus une prise de conscience des gens dans leur objectif de demande de rénovation énergétique. Tout le monde n'a pas vraiment le même niveau d'accès à l'information, mais je constate de plus en plus de personnes qui s'approprient le sujet de la transition énergétique". 

 

Une prise de conscience dû à l'augmentation de leurs factures ? 

 

"Oui, parce que c'est principalement leur première demande où ils vont venir parce qu'actuellement, avec la crise énergétique, ils voient une augmentation des factures pour la même quantité d'énergie qu'est dépensée donc oui automatiquement, les gens se posent beaucoup plus la question et ils viennent vers nous pour avoir des informations pertinentes pour leur rénovation énergétique".

 

Quand ils viennent vers vous, qu'est-ce qu'ils veulent changer en premier ? 

 

"Concrètement, c'est surtout sur des choses visibles pour nous donc le montant de notre facture de gaz, d'électricité, de fioul et aussi sur la sensation qu'on peut avoir dans le logement. Ça peut très bien être les fenêtres où on va vraiment avoir ce côté de froid qui peut être ressenti plus facilement qu'ailleurs partout dans la maison".

 

Le chauffage, les fenêtres, ce sont des éléments à changer en priorité ? 

 

"Ce qui est le plus important à prendre en compte dans le logement, ce sont toutes les déperditions énergétiques. Et malheureusement, ce n'est pas par la fenêtre, c'est plutôt par le haut de la maison, les combles aménagés ou les combles perdus. Et c'est vraiment là qu'il faut axer nos travaux pour effectuer une rénovation plutôt performante ou du moins, si on n'a pas beaucoup de moyens, c'est vraiment là où il faut mettre nos économies pour faire des travaux de rénovation".

 

À partir de janvier 2023, la nouvelle réglementation sur le Climat et la Résilience interdira la remise en location des logements classés E, F ou G. Vous sentez que des personnes se tournent plus facilement vers vous vis-à-vis de cette loi ? 

 

"Nous on surtout des propriétaires occupants. Les propriétaires bailleurs vont plutôt s'orienter vers les agences immobilières. Après, j'ai déjà eu affaire à une dame dont le locataire avait menacé de partir du logement s'il ne faisait pas de travaux de rénovation énergétique. Et elle se trouvait bien embêtée parce que s'il part, elle ne pourrait plus mettre en location son logement. Les locataires sont aussi sous la contrainte de la facture de chauffage donc automatiquement un logement qui va nous coûter extrêmement cher à chauffer donc il y a beaucoup de personne qui se demande "est-ce que je vais rester dans ce logement parce qu'il va me coûter plus cher". Et avec la réglementation, les gens ont plus un regard aussi là-dessus donc je pense que les habitudes vont changer par rapport à l'accès au logement, au mode de chauffage, à l'isolation". 

 

Quelles sont d'ailleurs les aides dont peuvent bénéficier les personnes qui souhaitent faire de la rénovation énergétique ? 

 

"Moi, je vais les conseiller. Concrètement, on va retrouver Ma Prim Rénov', les certifications d'économies d'énergies auprès des fournisseurs d'énergie. On a aussi une Opération programmée d'amélioration de l'habitat sur le secteur de Château-Gontier. On peut aussi avoir d'autres aides supplémentaires selon le bâtiment. S'il a été vacant, si on a été primo-accédant. On retrouve aussi pour les publics plus modestes, un accompagnement avec Ma Prime Rénov' Sérénité qui est monté auprès de Soliha". 

Pour cela, il faut se rapprocher de votre mairie, de votre fournisseur d'énergie ou directement sur le site maprimerenov.gouv.fr. Dans cette période de forte demande, le Gal Sud-Mayenne recrute des thermiciens.