Hôpital de Mayenne : nouvelle mobilisation ce jeudi pour demander le retrait du contrat d'engagement

Mayenne 

Ce jeudi 8 juillet, soignants, élus et sont appelés à manifester pour demander le retrait du contrat d'engagement de l'ARS. Il prévoit le transfert d'une partie de la chirurgie conventionnelle vers le CH Laval.

OXYGENE RADIO

7 juillet 2021

Ils étaient plus de 2 000 manifestants le 26 juin dernier et espèrent être davantage demain à 13h30 devant le siège de la direction de l'hôpital du Nord-Mayenne à Mayenne. Les soignants, élus et habitants réclament toujours le retrait du contrat d'engagement initié par l'Agence régionale de santé. Ce document prévoit, d'ici décembre 2021, la fermeture de la chirurgie conventionelle au centre hospitalier du Nord-Mayenne, pour la transférer vers le centre hospitalier de Laval. 

 

"Rien ne bouge", explique AUDACE 53

 

Pour FO et l'association des usagers pour la défense de l'hôpital et des services publics de santé du Nord-Mayenne,AUDACE 53, cette décision pénaliserait l'offre du soin du territoire : "précipitant ainsi le CHNM en soins palliatifs [...] on ne peut pas imposer à des patients des trajets de 50 ou 60 kilomètres, voire plus, pour subir une intervention chirurgicale". Ce contrat d'engagement obligerait certains professionnels à évoluer sur deux sites, "quel médecin sera candidat à un poste "bi-sites", à cheval entre 2 hôpitaux distants de 35 kilomètres", poursuit l'association qui dénonce aussi une logique financière. 

Pour l’Union locale CGT de Mayenne et du Nord Mayenne, il s’agit aussi de défendre le territoire et l’hôpital public : "ce n'est pas seulement la défense du CHNM dont il est question, mais c'est l'avenir de tout le territoire du Nord Mayenne [...] la CGT dénonce les fermetures de lits".

 

Les élus demandent une réécriture 

 

Hier, des élus mayennais dont les députés Géraldine Bannier, Guillaume Garot, Yannick Favennec, le maire de Mayenne Jean-Pierre Le Scornet et la députée européenne Valérie Hayer se sont entretenus en vision un membre du cabinet du ministre de la Santé. Ils ont demandé la réécriture de ce contrat sous l'autorité d'un médiateur, "les élus ont demandé d'une même voix, le retrait immédiat du contrat d'engagement tel qu'il existe aujourd'hui, afin de le retravailler dans la concertation et dans un esprit constructif", peut-on lire dans un communiqué.  

La manifestation se déroulera alors que dans le même temps, le Conseil de surveillance du CHNM se prononcera sur ce contrat