La jeune joggeuse de 17 ans a avoué avoir "menti" et "ne pas avoir été enlevée"

Mayenne 

12 novembre 2021 à 17h17 - Modifié : 12 novembre 2021 à 21h54 par Simon Lelièvre

Entendue ce matin à la Gendarmerie de Château-Gontier, la jeune joggeuse de 17 ans qui avait disparu lundi, a avoué avoir menti. Dans un communiqué, la procureure explique que la jeune fille "a indiqué avoir menti, ne pas avoir été enlevée et s’être rendue à Sablé-sur-Sarthe à pied".

La joggeuse de Saint-Brice a avoué avoir menti.
La joggeuse de Saint-Brice a avoué avoir menti.
Crédit: Oxygène Radio

La vérité a éclaté ce vendredi soir dans un communiqué de la procureure de Laval. "La jeune fille a indiqué avoir menti. Ne pas avoir été enlevée et s’être rendue à Sablé-sur-Sarthe à pied".

Alors que sa disparition avait alertée toute la France en début de semaine et que d'importants moyens étaient mis en oeuvre pour la retrouver puis mener l'enquête, la jeune fille de 17 ans a avoué avoir menti ce matin lors de son audition par les gendarmes.

Selon la joggeuse, originaire de Saint-Brice, "les blessures sont d’origine accidentelle". Elle aurait notamment déchiré son t-shirt avec une paire de ciseaux a expliqué la procureure. Elle a ajouté "être désolée d’avoir causé une mobilisation importante". Actuellement prise en charge par ses parents qui ont été informés de ses déclarations, la jeune fille fera l’objet d’une procédure pour dénonciation d’infraction imaginaire.