Laval. Après l'annulation des Lumières, quid du marché de Noël, le président de l'association des commerçants s'interroge

Mayenne

Ce samedi, la soirée de lancement des Lumières de Laval a été annulée en raison de deux alertes à la bombe. Elles s'ajoutent aux dizaines reçues par les établissements scolaires lavallois. Un climat pesant pour les habitants et les commerçants.

4 décembre 2023 à 13h11 - Modifié : 4 décembre 2023 à 18h36 par Alexis Vellayoudom

Pont Aristide Briand Laval illuminations_23 10 23_Leblanc Illuminations
Le pont Aristide Briand devrait se parer de rouge et d'or
Crédit : Leblanc Illuminations

De la déception, de la frustration et de la colère ce samedi soir sur les visages des passants venus assister au lancement des Lumières de Laval. Vers 17h30, la préfecture de la Mayenne a sonné le glas, l'annulation des festivités et l'évacuation du centre-ville pour deux fausses alertes à la bombe. Une fête gâchée aussi bien pour les visiteurs, venus parfois de très loin, que pour les commerçants de la ville. 

 

Un manque à gagner pour les commerçants

 

Comme beaucoup, Matthieu Fraudin président de Laval Coeur de Commerces a appris la nouvelle par les réseaux officiels de la ville. "Le ressenti, il est le même pour tous après avoir échangé avec des commerçants et des consommateurs du centre-ville, c'est une grosse déception. C'est une journée qui met en valeur notre ville, au niveau départemental, régional, et même au-delà. J'ai rencontré des gens qui venaient en famille de Vendée, du Nord-Mayenne et de la Sarthe. Ce sont de longs déplacements et malheureusement, ils n'ont pas pu assister au lancement et au feu d'artifice", confie Matthieu. 

 

Quel impact pour les commerçants ?
Crédit : Alexis Vellayoudom

 

Et parmi les déçus, il y a forcément les commerçants pour qui cette journée représente un manque à gagner, "il y a deux choses. Il y a vraiment les commerces de journée où malheureusement, on a eu des mesures, prises par la préfecture, très restrictives avec des rues bloquées, des stationnements non-utilisables et des filtres dans certaines rues commerçantes. C'est vrai que sur le commerce d'après-midi, ça été très compliqué d'accéder à nos commerces et de voir les différents consommateurs. On a surtout une pensée pour les commerces de bouches, les restaurateurs, les bars qui pour eux, lancent vraiment le mois de décembre et ce sont de très belles soirées donc le manque à gagner est surtout pour ce type d'activité", détaille le président de Laval Coeur de Commerces. 

Le maire de Laval, Florian Bercault, doit rencontrer Laval Coeur de Commerces, la Chambre de Commerce et d'Industrie et l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie pour discuter "d'éventuelles compensations". La Ville de Laval a par ailleurs porté plainte. 

 

Inquiétude autour du marché de Noël

 

Après l'annulation du lancement des Lumières, les commerçants craignent désormais que les autres festivités de Noël subissent le même châtiment. La Mayenne et surtout les établissements scolaires lavallois vivent depuis plusieurs semaines au gré des alertes à la bombe et des évacuations. Matthieu Fraudin observe que ces alertes à répétition impactent déjà la vie de Laval : "dans l'esprit des gens, il y a une grosse crainte. J'ai rencontré des gens qui n'ont pas fait le déplacement samedi soir par crainte de mouvement de foule ou de ce type d'alertes. Et puis aussi, pour les commerçants, puisque c'est un premier événement qui lançait Noël. On va avoir le marché de Noël, comment va être gérer cet événement. Est-ce qu'on va une fois de plus au bout, quelles sont les mesures qui seront prises ? Ou est-ce qu'à un moment, il faut pas non plus avancer, mais c'est toujours compliqué. Il y a des mesures qui sont prises par la préfecture, malheureusement, on en subit, tous, les conséquences. C'est assez néfaste. C'est aussi le milieu des entreprises. Une grosse entreprise qui intervient sur la partie plomberie et chauffagerie des établissements scolaires. Malheureusement, sur chaque alerte à la bombe, ses effectifs sont bloqués pendant une heure et demie, donc c'est des collaborateurs qui prennent du retard sur les chantiers et ils sont aussi payés à rien faire à certains moments et c'est récurrent. ". 

 

Le président de Laval Coeur de Commerces s'inquiète du climat pesant de ces alertes à la bombe
Crédit : Alexis Vellayoudom

 

Des alertes à la bombe qui s'ajoutent aussi au climat ambiant, "c'est compliqué surtout dans le contexte actuel où c'est morose. On a un contexte inflationniste, c'est accentué, malheureusement à Laval, par le plan de circulation, les travaux. Derrière ça, on a encore ces alertes à la bombe qui sont pesantes pour tout le monde donc c'est clairement problématique surtout dans un mois festif comme celui-ci où on devrait tous passer du temps en famille, entre amis, passez surtout du bon temps, ce qui n'est malheureusement pas le cas. En tout cas, ça commence mal", rappelle le président de Laval Coeur de Commerce. 

 

Des vitrines à gagner

 

L'association des commerçants lavallois garde tout de même le sourire. Ce samedi, ils ont lancé la Hotte des Commerçants. Trois vitrines ont été dévoilé rue du Général de Gaulle dans les anciennes boutiques SFR, France Loisirs et au magasin Burton qui deviendra Devred en 2024. "Du 2 décembre au 7 janvier, il est possible de remporter chaque vitrine si vous avez consommé et rempli un bulletin chez l'un des 110 commerçants. À la mi-janvier, on tirera au sort trois gagnants", détaille Matthieu Fraudin. De quoi faire vivre quand même la magie de Noël. 

 

 

Hotte des commerçants Laval Noël_02 12 23_Ville de Laval
Les commerçants ont dévoilé leurs hottes pour le jeu concours de Noël
Crédit : Ville de Laval