Laval devient la première Ville handi accueillante de France

Mayenne

Les élus lavallois viennent de signer une convention pour devenir une Ville handi accueillante, avec 6 actions à développer pour les personnes en situation de handicap. Une démarche salutaire et nécessaire pour Isabelle Guyon, représentante de l'association APF France handicap en Mayenne.

24 juillet 2023 à 15h05 par Marie Chevillard

illustration fauteuil roulant motorisé_21 07 23_Pixabay 27 707
Photo d'illustration
Crédit : 27707/Pixabay

C'est une première en France. La Ville de Laval a signé le mercredi 12 juillet une convention avec la Caisse des dépôts et l'association Make.org, pour devenir une Ville handi accueillante. Six actions prioritaires ont été identifiées pour renforcer l'inclusion des personnes en situation de handicap : un GPS piéton adapté ; une plateforme pour connaître le niveau d'accessibilité des commerces et administrations ; la formation du personnel des lieux touristiques ; des actions en faveur du recrutement ; et un annuaire pour les aidants.

 

"Il faut qu'ils vivent notre vie"

 

Des projets très attendus par Isabelle Guyon, représentante départementale d'APF France handicap en Mayenne. Elle se réjouit que l'association ait été conviée par la Ville de Laval à la mise en place du dispositif, auquel elle va contribuer très concrètement pour le GPS piéton adapté. Il indiquera en différentes couleurs le degré d'accessibilité des rues. "L'adjointe au maire (Marie-Laure Le Mée Clavreul, en charge de la lutte contre les discriminations) m'a dit ''on va le faire ensemble''. Enfin ! Mais moi, je veux que les élus se mettent en fauteuil à côté de moi. Il faut qu'ils vivent notre vie."

Isabelle Guyon "Je veux que les élus se mettent en fauteuil avec moi"
Crédit : Marie Chevillard

Selon Isabelle Guyon, Laval n'est pas forcément mauvaise élève par rapport à d'autres villes en France, mais il reste encore des améliorations à apporter. "Parfois, certains travaux d'aménagements sont faits mais pas jusqu'au bout : à la gare par exemple, ils ont tout rendu accessible mais il reste encore une petite marche sur le parvis..."

Autre exemple flagrant : le Vieux-Laval, tout en pavés et très souvent avec des marches pour rentrer dans les magasins et restaurants. Tétraplégique, la quinquagénaire guide son fauteuil à la bouche. "Ne serait-ce qu'une pierre ou un petit dévers, j'en prends plein la bouche. Alors on fait des détours, ce qu'on aurait dû faire en 30 min, on le fait en 45 min/1h".

Isabelle Guyon "On aurait dû le faire en 30 min, on le fait en 45 min-1 heure"
Crédit : Marie Chevillard

Mais l'adhérente d'APF France handicap souligne aussi plusieurs points positifs, comme la suppression des trottoirs dans de nombreuses rues et la lime des pavés sur la place de la Trémoille, "plus accessible aux fauteuils, même si ça secoue toujours un peu".

 

Important pour la reconnaissance

 

Tout ce travail autour de l'accessibilité est primordial pour la reconnaissance des personnes en situation de handicap, d'après Isabelle Guyon. Atteinte d'une sclérose en plaques après un accident de moto, "il ne me reste plus que mes yeux, ma bouche et mon coeur, pour témoigner que je suis une personne à part entière. Sans marches, nous vivons bien. Et si c'est bon pour nous, personnes handicapées, c'est très bon pour vous !"

La Ville de Laval prévoit de développer ce GPS piéton et les autres actions ciblées à partir d'octobre 2023. Elle s'engage dans ce dispositif sur 4 ans.