Laval. Place du 11 novembre : le monument aux morts déménage, la halle gourmande se précise

Mayenne 

26 janvier 2022 à 11h05 par Alexis Vellayoudom

Le projet de lifting de la place du 11 novembre a débuté cette semaine. Première phase, le déménagement des monuments du square Foch.

Monument morts 11 Nov_21 01 22_AVC
Le monuments aux morts va s'installer sur la place du 18 juin 1940
Crédit: Alexis Vellayoudom

Le monument aux morts vit ses dernières heures au square Foch. Vendredi dernier, la municipalité lavalloise a lancé officiellement les travaux du projet de la place du 11 novembre. Déménagement des monuments, fouilles archéologiques, appel à projets pour la halle gourmande, les choses vont s'accélérer dans les prochains mois. 

 

La place du 18 juin 1940, le nouveau lieu mémoriel

 

C'est le premier grand chantier du projet de la place du 11 novembre, le déménagement du monument aux morts installé square Foch. Fin de semaine dernière, l'échaffaudage a été monté autour de l'édifice qui devait fêter ses 100 ans en octobre 2023, "le monument aux morts a été évoqué pour la première fois en 1919 par le vote d'un crédit de 10 000 francs au Conseil municipal, et son inauguration par le Maire de l'époque Eugène Jamin date du 28 octobre 1923", explique Bruno Bertier, le 1er adjoint de la ville, en charge des transitions urbaines. S'ajoutent au financement, une souscription de 51 130 francs et un impôt de 12 centimes qui a permis de récolter 52 336 francs. Il a été conçu par le sculpteur Albert Bourget et l'architecte Hyacinte Perrin. 

 

"C'est un moment rare, on déplace peu les monuments aux morts", explique Bruno Bertier
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

L'opération est délicate, le monument est fait en bronze et en granit et pèse 150 tonnes. Il va être démonté en plusieurs parties entre le 31 janvier et le 14 février, "c'est un moment très important pour la ville car c'est un moment rare. On déplace peu les monuments aux morts. Le démontage va mettre une quinzaine de jours, il va y avoir un petit travail en atelier (NDLR : par Eiffage) pour le rénover, retravailler les bronzes", précise Bruno Bertier. La repose place du 18 juin 1940, juste à côté de l'Hôtel de ville, se fera entre le 18 février et le 1er mars. L'inauguration est prévue pour les commémorations du 8 mai 2022. 

Le monument sera rejoint par la stèle à la mémoire des persécutions et des déportations, la stèle de la Croix Rouge, la stèle de la Médaille militaire et une plaque commémorative des Justes Mayennais. Enfin, à la demande des associations patriotiques, la stèle de la Résistance sera érigée sur la place Jean Moulin devant la Préfecture.

 

La halle gourmande, le projet architectural choisi cet été

 

Les monuments déménagent, mais un nouveau bâtiment s'installera la place du 11 novembre. La halle gourmande, une des pièces maîtresses du projet de réaménagement de la place du 11 novembre. La première échéance est programmée, le 21 février où le Conseil municipal de Laval devra prendre une décision importante, concéder ou non la construction et la gestion de la Halle gourmande à la société publique local Laval Mayenne Aménagement, "la place du 11 novembre et la halle resteront dans le giron municipal. Il n'y aura pas de privatisation de la place", souligne le 1er adjoint à la ville. 

 

Le projet architectural de la halle gourmande sera retenu en juillet
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Dans la foulée, un concours d'architecte sera lancé : "le jury aura à faire son choix fin juin, début juillet. Il sera composé, non pas que d'élus, mais aussi de Lavallois et aussi des commerçants. On a défini un bâtiment qui occupe 1 500 m² sur la place, un seul étage. Ce que nous souhaitons, c'est quelque chose le plus transparent possible, nous avons un bâti existant notamment du côté de la rue de Strasbourg, de type Napoléonien qu'il faut continuer de mettre en valeur". 

En attendant, la construction de la halle gourmande, le square Foch accueillera au printemps des installations éphémères ou des temps forts autour du festival des 3 Éléphants et de la Fête de la musique. 

 

113 places sur le nouveau parking Jean Macé

 

Avec l'aménagement de la place du 11 novembre, près de 197 places de parking disparaîtront. Elles seront compensées par le nouveau parking Jean Macé de 113 places, prévu pour cet été. Une centaine de places seront aussi ajoutées sur les parkings De Gaulle et Jules Ferry.

Mais avant de démarrer les travaux, la place du 11 novembre devra de nouveau se soumettre à des fouilles archéologiques à la fin de l'année 2022.