Laval. Pour montrer la détresse des étudiants, Clément révise devant le théâtre

Mayenne 

Clément Traup, 21 ans, étudiant en faculté de psychologie, a rejoint les occupants du théâtre. Avec des amis, ils étudient 5 heures par jour devant le Théâtre de Laval pour sensibiliser sur la situation des étudiants.

Théâtre Laval Etudiant_29 04 21_AVC
Des étudiants se relayent pour étudier 5 heures sur le parvis du théâtre
Crédit: Alexis Vellayoudom

3 mai 2021 à 16h03 - Modifié : 3 mai 2021 à 16h06 par Alexis Vellayoudom

Vous l’avez peut-être croisé en passant devant le théâtre de Laval. Assis derrière son bureau où l'on peut lire "1 étudiant sur 5 a déjà pensé au suicide", Clément Traup, 21 ans, étudie parfois jusqu'à 5 heures par jour. Cet étudiant en psychologie à la faculté de Rennes a voulu ramener la parole des étudiants au théâtre occupé depuis la mi-mars, "c'était dans l'idée de la convergence des luttes. Les étudiants et les lycéens ont besoin des lieux culturels pour se forger un esprit".


Une action artistique pour montrer les étudiants


Atteint de Schizophrénie, Clément a très mal vécu cette crise : "le confinement, ça a été difficile. Les cours en visio, c'est très démotivant. Au début, on se dit "on va faire nos cours dans notre lit ça va être sympa" et puis très vite, on se rend compte qu'on n'a plus envie de se lever et même pas d'ouvrir son PC".


Clément Traup a décidé d'étudier devant le Théâtre de Laval
Crédit: Alexis Vellayoudom

C'est lors d'une assemblée générale des occupants du théâtre dont fait partie sa maman, qu'il a eu l'idée de lancer cette initiative. Il a voulu montrer la détresse des étudiants : "je pourrai pas passer le confinement seul chez moi, je suis rentré chez ma mère et j'ai eu la chance de pouvoir le faire. Mais je pense à tous les étudiants qui ne peuvent pas se payer un billet de train ou d'avion pour rentrer chez eux. Ceux qui sont dans la misère sociale". Avec l'aide des occupants, il met en place cette action. Parfois, des passants viennent discuter avec lui, "surtout des gens catholiques. Ils lisent la phrase inscrite sur le bureau et ils essayent me dire qu'ils ont trouvé le bonheur dans la foi", explique Clément.


D'autres projets en cours


Avec quelques amis, l'étudiant a déjà d'autres projets en tête, notamment la réalisation d'un court-métrage : "Mathis va mettre en scène un étudiant qui travaille dans des endroits différents, près d'une autoroute, dans la forêt, près d'un champ". Clément, qui a fait deux années en faculté de biologie, auparavant, donnera aussi des séances de vulgarisation scientifique en vidéo pendant les agoras des occupants du théâtre le samedi

Clément Traup a d'autres projets pour mettre en lumière les étudiants
Crédit: Alexis Vellayoudom

En ce moment, Clément prépare ses partiels, mais c'est difficile pour lui et ses camarades : "on s'est un peu perdu dans le méandre des révisions et du travail. On n'a pas beaucoup d'informations de la part des facs sur comment vont se dérouler les examens. C'est assez compliqué de s'y retrouver". Clément a fait le choix de privilégier sa réussite scolaire en révisant chez lui plutôt que sur le parvis du théâtre.