Laval. Tess fait financer des culottes menstruelles pour son lycée

Mayenne 

10 mai 2022 à 19h21 par Coralie Juret

La jeune éco-déléguée veut lutter contre la précarité menstruelle et promouvoir ces protections écologiques, économiques et plus saines. Elle fait appel aux entreprises mayennaises pour financer 77% du budget.

Tess Boisnard culottes menstruelles Douanier Rousseau Laval_07 05 22_DR Tess Boisnard
Tess Boisnard cherche à financer des culottes menstruelles pour le lycée Douanier Rousseau à Laval.
Crédit: DR / Tess Boisnard

Au Douanier Rousseau à Laval, une lycéenne se mobilise pour des protections périodiques écologiques et réutilisables. Grâce à Tess Boisnard, éco-déléguée en classe de Première, les jeunes filles de l’établissement ont pu commander des culottes menstruelles au prix de 20€ par lot de 3, quand le prix peut atteindre les 90€ dans le commerce.

Inspirée par la Jeune Chambre économique, elle a sollicité des entreprises mayennaises pour faire baisser le coût et aider les jeunes en précarité menstruelle pendant leurs règles. Elle toucherait 1,7 millions de Français. “Y en a chez qui les fin de mois c’est compliqué, et le budget des protections périodiques n'est pas du tout une priorité. On a du mal à en acheter en fait dans ces familles, et du coup les jeunes se retrouvent parfois un peu en difficulté. Ou alors on prend vraiment la plus basse qualité, la moins chère et il peut y avoir beaucoup de produits toxiques”

Tess Boisnard "le budget des protections périodiques n'est pas une priorité"
Crédit: Coralie Juret

 

Un investissement Made in Mayenne pour 5 ans

 

Les culottes menstruelles, Tess en porte depuis qu’elle a ses règles. Et ça faisait longtemps qu’elle avait envie d’un projet pour en faire bénéficier le plus grand nombre. “Pour les personnes qui ont des flux menstruels normaux ou légers, c’est vraiment la révolution parce que c'est hyper confortable, et on a pas besoin de la changer pendant toute la journée ou la moitié de la journée au moins. C'est facile à laver, écologique et c'est meilleur pour la santé aussi parce qu'il y a beaucoup de serviettes et tampons qui ont des produits nocifs qui se retrouvent en contact avec le corps”. Une fois l'investissement fait, les culottes peuvent être réutilisées pendant 5 à 7 ans sans avoir besoin de racheter des protections.

Tess Boisnard "c'est vraiment une révolution"
Crédit: Coralie Juret

 

Et pour être cohérente avec la dimension environnementale du projet, Tess a choisi les culottes menstruelles d’une entreprise responsable et locale, les Mouettes Vertes. “Il y a juste les matériaux de première qualité comme le coton qui vient d’Inde, mais en même temps du coton ça pousse pas partout. Et les partenaires indiens sont très bien payés, très bien traités, c'est un bon commerce. Le coton, une fois qu'il arrive en France, elles sont fabriquées en Mayenne, à Laval. Il y a pas plus local donc c'est pour ça qu'on voulait choisir cette marque-là”.

Tess Boisnard "les culottes sont fabriquées en Mayenne à Laval"
Crédit: Coralie Juret
Eve culottes menstruelles Douanier Rousseau Laval_07 05 22_DR Tess Boisnard
Eve s'est investie aux côtés de Tess Boisnard pour les culottes menstruelles.
Crédit: DR / Tess Boisnard

 

L’initiative plaît : en trois semaines seulement, 198 lots de trois culottes ont été commandés, y compris par des professeures et “des garçons pour leur famille”. Démarchées par Tess et quelques éco-délégués du lycée, les entreprises Ouest Accro (Louverné), Bage (Saint Ouen des Toits), Isore (Saint Berthevin) et Tennaxia (Changé) ont déjà accepté de co-financer l’achat, subventionné également par le Conseil Régional et la Mairie de Laval. Il manque encore 3000 € d’ici la fin de ce mois de mai pour boucler les 9337 € de budget. Tess espère déjà reconduire le projet l’an prochain, pour sa dernière année au lycée.

 

Contact pour sponsoriser le projet : Tess Boisnard au lycée Douanier Rousseau de Laval, au 02 43 53 04 60 ou sur ce.0530011z@ac-nantes.fr.