Le Refuge de l'Arche perd Baringo, son emblématique lion, mort à l'âge de 17 ans

Mayenne 

Recueilli à l'âge de trois semaines après avoir chuté d'une remorque cage d'un cirque, Baringo a d'abord vécu dans le jardin des fondateurs du Refuge de l'Arche avant de finir sa vie dans le sanctuaire de Château-Gontier-sur-Mayenne. Christian Huchedé reviendra sur sa vie dimanche.

Baringo Refuge de l'Arche-07 06 21_Refuge de l'Arche
Le Lion a été recueilli à l'âge de trois semaines par les fondateurs du Refuge de l'Arche
Crédit: Facebook - Refuge de l'Arche

8 juin 2021 à 7h58 - Modifié : 8 juin 2021 à 7h59 par Alexis Vellayoudom et Marie Chevillard

Vous ne le verrez plus secouer sa grande crinière. Baringo, le lion emblématique du Refuge de l’Arche, est mort à l’âge de 17 ans, des suites d’un cancer, "il ne mangeait quasiment plus depuis une semaine et a montré des signes de gènes respiratoires hier matin (dimanche). En concertation avec l’équipe, la vétérinaire du refuge a procédé à l’euthanasie de Baringo afin d’écarter toutes souffrances dans sa fin de vie éminente", explique le sanctuaire de Château-Gontier-sur-Mayenne.

Baringo avait été recueilli en 2004 par le Refuge, à l'âge de trois semaines. Le jeune lionceau avait alors chuté d'une remorque cage appartenant à un cirque en transit dans le nord Mayenne. Découvert sur le bord de la route par un automobiliste, les autorités avaient décidé de ne pas le restituer au cirque pour des manquements à la réglementation.

Très faible à son arrivée, il a vécu dans un enclos aménagé, dans le jardin au domicile de Danielle et Christian Huchedé, jusqu’à l’âge de deux ans, avant de rejoindre progressivement le groupe de lions, notamment deux lionnes, "j’ai la satisfaction d’avoir offert à Baringo une autre vie que celle d’un lion de cirque. Au moment de sa disparition, je suis triste mais serein", confie le fondateur du refuge.

Il sera présent ce dimanche à 16 heures au Refuge, pour raconter l’histoire de Baringo.