Les aides à domicile mayennaises touchées par la crise : "ça ne peut plus durer”

Mayenne

Entre la pandémie et l’inflation, les salariées des ADMR de la Mayenne ne s’y retrouvent plus financièrement et dans leurs conditions de travail. Elles débrayent aujourd’hui à l’appel de Force Ouvrière. 

Illustration aide à domicile_14 04 21_monkeybusiness
Image d'illustration
Crédit: monkeybusiness

1er juillet 2022 à 12h57 par Coralie Juret

ADMR en grève aujourd’hui en Mayenne. A Evron ou Villaines la Juhel, elles étaient une trentaine à interrompre leur travail entre 10h et 12h pour réclamer entre autres, une hausse de leurs salaires face à l’inflation

Ces aides à domicile qui utilisent bien souvent leur véhicule personnel pour aller chez leurs clients, sont dans l’incertitude : défrayées à hauteur de 0,38 € du kilomètre parcouru, elles ne savent pas si l’aide de 0,03 € du Département sera reconduite après la fin septembre. Dans d’autres départements, l'indemnité kilométrique se chiffre à 0,50 €.

Avec la pandémie, leurs conditions de travail se dégradent aussi, constate Force Ouvrière, à l’origine de ce mouvement. Le syndicat évoque “des démissions et des arrêts de travail longue durée”. La fédération mayennaise des Aides à domicile en milieu rural regroupe 50 associations du Département qui proposent des services à domicile de garde d’enfants et d’aide à la personne.