Le festival Au Foin de la Rue dit "Stop" !

Actu Musicale / Buzz / Insolite Mayenne 

La limite des 5 000 personnes assises prise par la ministre de la Culture ne répondait pas à l'attente de l'équipe d'Au Foin de la Rue qui défendait la tenue du festival avec un public debout

OXYGENE RADIO
La dernière édition qui s'est déroulée, c'était pour les 20 ans
Crédit: Vanessa Criou - Au Foin de la Rue

25 février 2021 à 10h00 - Modifié : 13 mars 2021 à 1h51 par Alexis Vellayoudom

La petite commune mayennaise de Saint-Denis-de-Gastines n'acueillera pas ses festivaliers les 2 et 3 juillet. Depuis plusieurs semaines, les organisateurs de festivals sont en échange permanent avec la ministre de la Culture, l'angevine, Roselyne Bachelot pour évoquer les conditions d'accueil pour les festivals de cet été.


Mais les réponses apportées n'étaient pas celles attendues, "5 000 personnes assises sous réserve d’évolution en fonction de la situation sanitaire, voici le cadre que l’on nous propose pour organiser un festival cet été. Lire entre les lignes : Exit les festivals d’été, foules en liesse et liberté retrouvée. Bonjour les concerts assis et si l’esthétique musical ne s’y prête pas… tant pis !", explique l'organisation. 


Les organisateurs ont défendu le déroulement du festival mais debout, "pour les esthétiques musicales qu’ils programment, pour leur territoire, pour leur public, pour les bénévoles qui oeuvrent, pour tout l’écosystème qui les entourent mais aussi pour le lien social, la convivialité et le besoin urgent de VIVRE", mais ça ne sera pas le cas. 



"Nous Au Foin de la Rue, on dit STOP !"



Contactée il y a quelques jours, Lisa Bélangeon, coordinatrice du festival, expliquait que les organisations avaient dû s'adapter, imaginer de nouvelles choses en fonction des annonces et même souvent annuler, "l'énergie de nos équipes bénévoles et salariées s'essoufle, c'est une évidence". 


L'équipe a donc pris la décision d'annuler la prochaine édition prévue en juillet, "aujourd’hui, nos festivaliers, VOUS, ne vibrez pas à l’idée d’être assis sur une chaise face à une scène, à 1m de vos ami.e.s, masqué.e.s, peut-être privé.e.s de la possibilité de boire ou de manger pendant 10 heures et de dormir sur place… Comme on vous comprend !". 



Des événements cet été ? 



"L’été serait-il pour autant silencieux à Saint-Denis-de-Gastines ? Nous n’avons pas la réponse à cette question pour le moment", précise l'organisation. Le festival représente 80 % des recettes de fonctionnement et 70 % des subventions sont conditionnées à sa tenue. L'équipe travaille en ce moment avec les collectivités pour imaginer des événements alternatifs pendant le printemps et l'été, "leur soutien ainsi que celui de nos partenaires et mécènes conditionnent aujourd’hui nos actions puisque nous devons imaginer des événements parfois sans aucune ressource propre tant que la vente de consommations est interdite". 


L'organisation termine en précisant qu'elle souhaite faire vivre le territoire et la culture quoiqu'il arrive cet été, "nous préférons consacrer notre énergie à l’imagination de nouveaux projets adaptés à la situation mais qui au moins NOUS RESSEMBLENT ! Soyez-en assurés !".


Les modalités de remboursement seront données en avril