Partenaires

RCHA - résultats du week end : entre déception et espoir...

28 octobre 2019 à 11h31 Par Laurent Rivron
Le club segréen s'incline à Ancenis 20 - 17

Ce dimanche, la réception d’Ancenis est prévue au Pinelier.

L’installation de l’irrigation de notre stade, nous oblige donc à solliciter notre hôte pour inverser le match.

Match qui se déroule en Loire-Atlantique avec une météo des plus maussade.

 

L’équipe est au complet sur le papier.

Elle inspire par ailleurs par la composition et les joueurs sélectionnés.

le jeune Samy est désigné capitaine aujourd’hui.

Ceci étant, une victoire à Ancenis est souvent acquise de haute lutte.

 

Début du match avec la pluie qui cesse mais qui rend le ballon glissant.

Nous entrons tout de suite dans la partie et les deux équipes se tiennent, se toisent et tentent de mettre à défaut l’adversaire ;

A ce petit jeu, c’est Segré qui perd le premier avec une pénalité concédée quasi en face des poteaux.

Après 12 minutes de jeu et plusieurs vaines tentatives des Segréens pour franchir le premier rideau, c’est donc 3 points marqués par Ancenis.

 

Du côté des jaunes et noirs, rien n’est simple.

Malgré la possibilité de mettre la pression à l’adversaire dans son camp, nous choisissons le jeu compliqué.

Les touches au 2ème sauteurs par un temps de pluie, avec un peu de vent, c’est comme tenter de prendre un TGV un jour de grève dans notre grande compagnie nationale :

-          Ça peut fonctionner, mais on n’est jamais sûr du résultat….

Et bien aujourd’hui, c’est mouvement général. On n’en a pas pris une (de touche)….

Bref, on ajoute à cela un nombre incalculable de ballons rendus à l’adversaire par des fautes de main, et l’on obtient un jeu de piètre qualité…

 

Malgré tout, à chaque fois, que l’on joue simple et que l’on conserve le ballon, on franchi et l’on se rapproche de l’en-but adverse.

Grace à cette persévérance, nous égalisons avec trois points après avoir mis l’adversaire à la faute.

 

Le jeu continu donc sans être transcendant mais reste équilibré.

A la 33 minutes, sur un débordement extérieur, l’ailier d’Ancenis s’en va à la marque.

En partant, il sort en touche, c’est incontestable.

Notre arbitre de touche lève le drapeau, le banc d’Ancenis réagi également pour indiquer à l’arbitre que son joueur est sorti.

Rien n’y fait, l’arbitre accorde tout de même l’essai sans réagir. C’est la stupéfaction générale…

C’est une vraie déception, d’autant plus que l’essai est transformé très facilement.

 

Ce mauvais coup n’enterre pas les Segréens qui tentent de relever la tête.

Cependant les fautes de main continuent d’affluer et c’est logiquement que nous reprenons une nouvelle déconvenue collective.

L’arbitre commence à distribuer des cartons, ce qui nous réduit par 2 fois à 14 puis à 13..

 

Mi-temps à 15 à 3 pour les bleus et blancs…

 

Le retour des citrons avec les changements opérés, sera-t-il le signe d’un espoir jaune et noir ?

C’est le cas avec le retour de notre JC national, qui débloque le compteur Segréen à la 46 minutes.

Un joli essai parti d’un gros travail des avants. Nous revenons au score 10 à 15.

Tout est encore permis…

 

Le capitaine n’est pas en reste par la viande qu’il brasse tout au long de la partie.

Très présent sur toutes les phases de jeu. Le p’tit Sam fait un grand Match.

Il n’est pas le seul, mais l’engagement d’un capitaine doit toujours être cité en exemple…

 

A plusieurs reprises, nous compliquons le jeu.

Ces choix hasardeux, nous mettent sous pression et nous font perdre trop de ballon.

Ce sont des erreurs d’appréciation, de relance, d’isolement.

Cependant, ces approximations se paient cash

 

L’arbitre commence également à perdre le fil du match.

A suivre, 5 cartons blancs et jaunes.

Les esprits s’échauffent…

 

Les bleus et blancs, profitent de notre infériorité numérique et transpercent la défense avec leur solide 2ème ligne.

20 à 10 et la fin du match se rapprochent.

Les esprits s’échauffent encore et PAN, c’est le rouge pour Ancenis sur un mauvais geste incontestable.

Action suivante avec une bagarre déclenchée par deux énervés de chaque côté.

Un rouge de chaque côté…

 

L’adversaire ne dispose plus que de 11 joueurs sur le terrain, nous 14.

Cette supériorité numérique sera salutaire pour les jaunards qui marquent en face des poteaux.

 

Une fin de match sifflée par un 20 à 17 pour Ancenis.

Match à ne pas garder en référence et défaite certes volée, mais logique par la piètre prestation fournie….

4ème défaite d’affiler… c’est dur mais ça doit remettre en question.

Rien n’est jamais perdu si l’on se bat jusqu’au bout.

Le rugby est un sport de combat et les jaunards doivent se préparer en conséquence.

 

Le prochain match en déplacement le 10/11 s’annonce également périlleux à Treillières.

Ce sera l’occasion de marquer les esprits en remportant une victoire à l’extérieur.

 

"L'arbitre, c'est comme le vent et la pluie. Il fait partie du jeu. Il faut faire avec." (L. Mias)