Stade lavallois. Olivier Frapolli : « Un manque de respect par rapport au club et à nos supporters »

MayenneSports

L'entraîneur du Stade lavallois Olivier Frapolli s'est exprimé sur le décalage du match de Coupe de France entre le FC Nantes et le Stade lavallois. Pour lui, c'est un manque des respect de la part du diffuseur.

18 janvier 2024 à 14h49 - Modifié : 18 janvier 2024 à 14h59 par Cyprien Legeay

Olivier Frapolli (à gauche) s'est exprimé sur le nouvel horaire de Nantes - Laval.
Olivier Frapolli (à gauche) s'est exprimé sur le nouvel horaire de Nantes - Laval.
Crédit : Cyprien Legeay/Oxygène Radio

La polémique et la colère n'a cessé de gonfler avant la rencontre de Coupe de France entre le FC Nantes et Laval. Hier, sur les coups de midi, la FFF indiquait que la rencontre n'avait plus lieu à 14h30 samedi, mais quelques heures plus tard, à 17h30. Un bouleversement pour les clubs et les supporters qui avaient tout organisé leur journée en conséquence et parfois pris des billets de train ou de cars.

Un changement d'horaire imposé par le diffuseur de la compétition, beIN Sports, pris sans avoir échangé avec le Stade lavallois. Si sportivement cela ne change pas grand-chose à la journée des joueurs mayennais, c'est le manque de communication qui a fortement agacé les dirigeants tango. "Ce n'est pas très respectueux pour notre club parce que nous n'avons pas été associés à cette décision, pestait Olivier Frapolli, l'entraîneur de Laval, ce jeudi. On nous a mis devant le fait accompli... J'avais cru comprendre qu'il fallait l'accord des deux clubs, peut-être que je ne connais pas bien les règlements..."

Qu'ils soient Lavallois ou Nantais, des supporters se retrouvent ainsi lésé. Leur billet de train retour n'étant plus dans le bon timing ou la rencontre n'étant plus calée dans leurs emplois du temps. Si les supporters tango avaient jusqu'à ce jeudi soir pour se faire rembourser leur place, ce n'est pas le cas du FC Nantes qui a indiqué par retour de mail ne pas rembourser les fans qui avaient pris un billet et qui ne peuvent plus se rendre.

 

Une logistique qui n'était pas utile

 

Olivier Frapolli a eu une pensée pour ces supporters qui devaient être de la fête samedi, à La Beaujoire. "On avait vendu quasiment toutes les places qu'on pouvait avoir. Un bon nombre se faisait une joie de venir et on nous change l'horaire à trois jours du match... J'ai cru comprendre qu'il y a avait quelques désistements, ce qui oblige le club à se réorganiser. C'est une logistique qui n'était pas utile à trois jours du match."

En désaccord total avec le diffuseur beIN Sports et la FFF qui a accepté de changer l'horaire du match, l'entraîneur lavallois a terminé son propos : "La façon de faire, quand on connaît la raison, elle est légère. En-tout-cas, je trouve que c'est un manque de respect par rapport à notre club et à nos supporters."