Stade lavallois. Pablo Pagis : « Mon père m'a donné quelques gènes »

MayenneSports

Le Stade lavallois s'est attaché les services de Pablo Pagis, attaquant du FC Lorient. Le joueur arrive en prêt pour les six prochains mois et doit aider Laval à tenir sa position en Ligue 2.

8 janvier 2024 à 18h34 - Modifié : 9 janvier 2024 à 9h53 par Cyprien Legeay

Pablo Pagis portera le numéro 29 à Laval.
Pablo Pagis portera le numéro 29 à Laval.
Crédit : Cyprien Legeay/Oxygène Radio

"On avait une toute petite liste, nous étions exigeants sur la recherche", a avoué d'emblée Olivier Frapolli. L'entraîneur du Stade lavallois avait demandé à ses dirigeants un renfort offensif dans ce mercato hivernal, il a été servi. Le nom de Pablo Pagis était inscrit de longue date sur le tableau noir du technicien mayennais. Bien avant qu'il ne soit prêté à Nîmes l'an passé. Cette fois, le fils de Mickaël, a bien atterri en Mayenne.

"Quand j'ai su que Laval était intéressé, j'ai dit à mes agents et ma famille que cela pourrait me plaire, avoue le joueur prêté par les Merlus. Le discours du coach et du président m'a plu, j'ai contacté des joueurs qui jouent ici et que je connais comme Peter Ouaneh, Titouan Thomas, Junior Kadile, Thibaut Vargas et Malik (Tchokounté)". L'avant-centre tango avait "pris sous son aile" le jeune lorientais lors de son arrivée à Nîmes la saison dernière. Un rôle de grand-frère qu'il pourra de nouveau jouer ces six derniers mois. "Malik m'a dit que du bien sur l'équipe, qu c'était une équipe avec un bon coach", lâche le joueur sous le regard amusé d'Olivier Frapolli.

 

Laval plus attractif

 

L'entraîneur lavallois l'avait dit, il voulait un joueur prêt à jouer, un joueur qui peut se fondre rapidement dans le groupe. "On avait des critères exigeants, on voulait un joueur avec une adaptation très rapide et on a de l'avance, car Pablo connaît Malik (Tchokounté) et Thibaut (Vargas) en plus des joueurs qu'il a côtoyé durant sa formation." Laval a également pu aller vite dans ce mercato grâce à une meilleure attractivité. "On est plus attractif avec cette première partie de saison, avoue Olivier Frapolli. On est content car c'est un joueur qui était courtisé, mais on l'a eu."

Celui qui "était dans une impasse à Lorient" va pouvoir amener quelque chose en plus au Stade lavallois. Avec un profil différent, capable d'évoluer plus haut qu'Antonin Bobichon mais plus bas que les attaquants, Olivier Frapolli dispose d'une nouvelle arme. Au point de changer son organisation tactique ? "On peut le faire. En-tout-cas, maintenant, j'ai les atouts si je veux le faire", a simplement dit le coach.

Interrogé sur sa filiation, Pablo Pagis a écouté son papa qui connaît bien Laval et le football. "Il me donne des conseils, je l'écoute. Quand il me dit quelque chose, ça ne ressort pas par une oreille pour ressortir par l'autre", résume Pablo Pagis. Dans un sourire, il lâche tout de même : "il m'a donné quelques gènes".

Pablo Pagis sera disponible dès samedi pour affronter Saint-Etienne. Laissé libre par Dembo Sylla, son coéquipier à Lorient qui lui a conseillé de venir à Laval, Pablo Pagis a choisi le numéro 29.