V and B Fest'. On est "comme des princesses" témoigne une personne à mobilité réduite

Mayenne

28 août 2022 à 17h48 - Modifié : 28 août 2022 à 18h04 par Alexis Vellayoudom

Tout au long du festival, 36 bénévoles bichonnent plus d'une centaine de personnes à mobilité réduite pour leur permettre d'assister aux concerts.

Quest'Handi - V and B Fest'_27 08 22_AVC
36 bénévoles ont donné de leur temps sur les 3 jours
Crédit: Alexis Vellayoudom

Ils étaient au service des autres le temps du V and B Fest'. Sur les 3 jours de festival, 36 bénévoles ont bichonné des centaines de personnes en situation de handicap. Samedi soir, on a suivi ces transferts pour le moins sportifs d'une scène à l'autre. 

On a suivi les bénévoles de Quest'Handi
On a suivi les bénévoles de Quest'Handi
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Pour coordonner le dispositif, les organisateurs ont travaillé en amont, "lorsque les gens prenaient leurs billets, ils avaient la possibilité de préciser s'ils voulaient d'un accès pour personne à mobilité réduite. On les a ensuite contactés pour voir avec eux ce dont ils avaient besoin", explique Romain Pichon, régisseur accessibilité et prévention. 

 

Des centaines de personnes à accompagner tout le week-end

 

Et pour suivre les personnes concernées, 70 rien que le vendredi, le V and B Fest' a lié un partenariat avec l'association lavallois Quest'Handi, qui accompagne les événements culturels à être le plus accessible possible pour les personnes en situation de handicap, "on va donner des conseils, faire un état des lieux pendant l'événement. Venir voir ce qui fonctionne ou non. On a travaillé pour trouver où était le parking le plus adapté, comment on fait pour faire fonctionner les navettes, on pense à adapter les bars, là ça a été fait sur tous les bars du festival", souligne Marie-Charlotte Carboni, coordinatrice de Quest'Handi

 

Marie-Charlotte, coordinatrice de Quest'Handi, explique la mission de l'association
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Sur les bénévoles présents, deux tiers font partie de l'association et une dizaine vient des 1 500 bénévoles de l'événement. C'est le cas d'Aurélien, en vacances, il a été formé en amont du festival, "j'ai ma maman qui a une carte PMR et donc je me suis dit pourquoi pas aider les personnes pour qu'elles puissent aider profiter de tous les concerts et les artistes. Je suis sur plusieurs postes, le parking PMR, la navette pour les amener sur le site et j'ai déjà fait hier sur les plateformes, gérer les personnes, les faire accéder aux plateformes. On arrive à profiter entre deux, c'est du donnant-donnant donc on profite aussi de l'ambiance", témoigne l'enseignant.

Témoignage d'Aurélien, bénévole d'un week-end
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

"Comme si on était des princesses"

 

Il est 21h et l'anglais Yungblud en termine sur la scène du Château. L'heure pour Aurélien et Yohan, bénévoles, d'aider les personnes à mobilité réduite à rejoindre la plateforme de la scène Médiator, comme Rose, en fauteuil roulant, et sa maman Gylène, visiblement heureuse de cette aide sur un terrain difficile : "C'est que du bonheur parce qu'on est pris en charge comme si on était des princesses. Au début, on s'est dit, on va rester sur une plateforme et puis finalement non. Grâce à eux, on peut faire tous les concerts".

Au coeur de la foule, Yohan essaye de frayer un chemin à la maman et sa fille : "on essaye d'avoir le plus de périmètre possible pour circuler, mais ce n'est pas facile. Il y a même des gens qui savent qu'il y a Orelsan après donc ils restent sur l'autre plateforme parce que ça va être dingue et encore plus difficile". 

 

PMR  V and B Fest'_27 08 22_AVC
Rose et sa maman Gylène ont pu profiter de l'aide des bénévoles pour se frayer un chemin
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

La maman et sa fille vont pouvoir assister tranquillement au concert de Danakil, mais une fois fini, il faut anticiper les déplacements vers la scène qui accueille Orelsan, "c'est un petit peu la course. Il faut essayer de se frayer un chemin. La nuit est tombée et du coup, il faut se faire entendre", raconte Elodie, bénévole, qui tente de trouver des choses pour les gens qui affluent. Parmi la foule des femmes enceintes comme Mélina venue chercher un bracelet, "surtout sur Orelsan, je pense qu'il va y avoir de gros mouvements de foule. Autant pour l'instant, je ne suis pas montée sur un espace PMR, mais là, je sens que ça va être plus mouvementé". 

 

Bénévoles PMR - V and B Fest'_27 08 22_AVC
Elodie (à droite) a organisé l'espace PMR avant le concert d'Orelsan
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Elle ne s'est pas trompée, le Normand a littéralement emmené le public dans son univers.