Laval. L'ultradroite se rassemble de nouveau ce dimanche, les antifascistes s'y opposeront

Mayenne

Après le rassemblement du 26 novembre, l'ultradroite se rassemblera de nouveau à Laval ce dimanche près de la Cathédrale de la Sainte-Trinité à 15h. En face, les antifascistes ont annoncé qu'ils s'opposeront à eux. Dans le même temps, le Mayennais d'ultradroite passé à tabac à Romans-sur-Isère est sorti du silence.

8 décembre 2023 à 12h36 - Modifié : 8 décembre 2023 à 12h41 par Alexis Vellayoudom

Une manifestation d'ultradroite a eu lieu samedi dans le quartier de la Monnaie.
Un Mayennais avait été passé à tabac en marge d'une manifestation d'ultradroite à Romans-sur-Isère
Crédit : Capture d'écran X

Le 26 novembre dernier, le rassemblement avait surpris les passants. Une centaine de personnes de l'ultradroite avait défilé dans les rues de Laval en réaction au meurtre de Thomas à Crépol. Dans le cortège, des personnes vêtues de noir, masqués, mais aussi des personnes à visage découvert, des personnalités du mouvement comme Jean-Eudes Gannat, l'un des fondateurs du groupe identitaire l'Alvarium à Angers, et des élus comme celui du Rassemblement national Jean-Michel Cadenas. Ce dimanche 10 décembre, ils se rassembleront de nouveau pour dire "stop au massacre des Français". Sur ce message, les organisateurs donnent rendez-vous à 15h près de la cathédrale de la Sainte-Trinité.

 

 

Face à eux, ils retrouveront les antifascistes, dans un message poste sur X, la Garde Antifascite 53 appelle à s'opposer frontalement à ce rassemblement, "Si à Laval le nouveau défilé des nazis et autres extrême-droite de la région n'est pas interdit alors nous feront face. STOP aux défilés de fafs qui profitent de la mort de Thomas à Crépol". 

 

Le Mayennais d'ultradroite tabassé à Romans-sur-Isère sort du silence

 

La mort du jeune Thomas à Crépol avait déjà fait parler en Mayenne lorsqu'un jeune, originaire du département, a été passé à tabac lors d’un rassemblement d’ultradroite à Romans-sur-Isère. Ce Mayennais s'est exprimé sur la chaîne Youtube de Gilbert Collard, député du Rassemblement national. Dans cette vidéo, qui dure plus de 13 minutes, le jeune mayennais raconte son récit de la soirée. Il assure ne pas avoir participé à une expédition punitive, mais avoir voulu rendre hommage à Thomas, "au plus près du lieu du drame pour crier un cri de colère que ressentent les Français lorsqu'on assassinne leurs compatriotes". Interrogé sur son idéologie, il se défend, "je ne revendique pas d'idées racistes. Je suis simplement un patriote extrêmement en colère par la politique qui est menée et qui fait qu'on assassine nos concitoyens".  

 

Ces rassemblements sont surveillés de près par les forces de l'ordre.