Télévision. La boulangerie lavalloise Derval dans "La Meilleure boulangerie de France" ce vendredi

Mayenne

Ce vendredi à 18h35 sur M6 dans l'émission "La Meilleure boulangerie de France", la boulangerie Derval à Laval est opposée au Fournil de Mélanie de Ballots. Rencontre avec Pierre et Clémence Derval.

4 avril 2023 à 16h40 par Alexis Vellayoudom

Boulangerie Derval_24 03 23_DR
Avec sa femme Clémence, Pierre a repris la suite de ses parents
Crédit : DR

La "Meilleure boulangerie de France" sera-t-elle mayennaise ? Ce vendredi 7 avril, la chaîne M6 diffusera un duel opposant la boulangerie Derval à Laval et le Fournil de Mélanie à Ballots. Retour sur leur participation. 

 

"C'était une vraie reconnaissance de notre travail" - Pierre Duval, boulanger

 

Il aura fallu attendre la troisième génération pour récompenser toute une affaire familiale. Il y a un an, Pierre et Clémence, co-gérant depuis 5 ans, sont contactés par la production de l'émission. Visiblement bien connus des Mayennais, car c'est l'Office de tourisme de Laval qui les a recommandés, "ils ont fait leur petite enquête. Ils ont regardé notre site, les réseaux sociaux. On a passé un casting avec une vidéo de présentation. On devait montrer patte blanche, faut que tout soit fait maison donc on avait des photos des sacs de farine et des produits que l'on fait", explique Pierre. "On n'a jamais cherché à participer à l'émission, mais c'est vrai que quand ils nous ont contactés, ça nous a fait plaisir parce que c'était une vraie reconnaissance de notre travail, celui des équipes et ça permet de mettre en valeur le travail de tout le monde", confie le boulanger.

 

"Ça amène un peu de piment au quotidien", confie Pierre Derval
Crédit : Alexis Vellayoudom

 

Trois semaines plus tard, le 1er avril 2022, les caméras débarquent, "le caméraman a suivi Moïse (le papa) et Pierre dans le laboratoire sur l'avenue Chanzy. Ils ont filmé toutes les préparations des produits qu'on souhaitait présenter, le pain, pâtisserie, viennoiserie", explique Clémence. Une belle expérience pour elle aussi : "C'est pas du tout commun d'avoir autant de caméramans, d'ingés son. Il y avait quinze personnes dans le laboratoire et la boutique. Ils sont tous très sympas, on s'est vite senti à l'aise. Moïse a beaucoup échangé avec Bruno Cormerais qui est de la même génération. Noémie Honiat, elle est très souriante et pétillante. C'était très agréable. On ne sent pas de distance, on parle vraiment du métier". 

 

Un duel 100 % mayennais 

 

Face à eux, le Fournil de Mélanie à Ballots. Les concurrents ont été notés sur plusieurs critères, l'extérieur du magasin, la présentation des produits, un pain choisi et un produit signature, "c'est un produit qu'on a créé spécialement pour le concours", précise Pierre. Les deux boulangeries ont dû ensuite se départager sur le défi de Norbert Tarayre, un accord parfait, "fallait faire un pain qui s'accordait parfaitement avec un produit régional", poursuit Clémence. Le boulanger ajoute : "dès qu'on a su qu'on participait trois semaines avant, on s'est préparé. On a tout imaginé. C'est stimulant pour nous, pour les équipes, en vente aussi. Et puis ça amène un peu de piment au quotidien". 

 

"Ce sont de belles rencontres", expliquent Clémence et Pierre
Crédit : Alexis Vellayoudom

 

Tous les concurrents des Pays de la Loire ont pu ensuite se retrouver dans le château Nuillé-sur-Vicoin pour les résultats, "ça fait du bien d'être mis en avant pour de bonnes choses. Ce qui nous plaisait, c'est que c'est le jury qui vient voir nos entreprises pour les mettre en valeur. C'était un beau moment d'échange. Avec le Fournil de Mélanie, on s'est revu sur le marché de Noël à Laval. C'était pas des concurrents, c'était bon enfant, on s'entendait bien, on échangeait bien. Ce sont de belles rencontres. C'est bienveillant", confient Pierre et Clémence. 

Les boulangers mayennais sont à retrouver ce vendredi à 18h35 sur M6.